Live News

Aux assises : procès maintenu contre Gro Derek et Wesley Casimir

Gro Derek et Bruno Wesley Casimir

« Aucune raison ne justifie l’arrêt du procès contre Gro Derek et son acolyte Bruno Wesley Casimir », estime la cour d’assises. Les deux prévenus, actuellement en détention préventive, feront bel et bien face à un nouveau procès.  Ainsi en a décidé la juge Shameen Hamuth-Laulloo dans une décision écrite, rendue ce lundi 18 novembre 2019. 

Le procès intenté en cour d’assises contre Rudolf Derek Jean Jacques, aussi connu comme Gro Derek, et Bruno Wesley Casimir a été repris à zéro, après le décès du juge Prithviraj Fekna. Ce dernier, qui avait de son vivant, présidé le premier procès, avait mis son jugement en délibéré. Cela, depuis novembre 2016.Toutefois, le juge Prithviraj Fekna n’a pu rendre de verdict dans l’affaire car il est décédé le 6 août 2019.

Alors que le procès a été repris à zéro, les deux prévenus ont présenté une motion par le biais de leurs avocats pour réclamer l’arrêt du procès. Ils ont invoqué un délai  injustifié et un procès inéquitable. La poursuite, représentée par Me Denis Mootoo, Assistant Director of Public Prosecution, a objecté à la motion de la défense. Les débats sur la motion ont eu lieu le mardi 12 novembre 2019.

«Un juge est un être humain»

Ce lundi 18 novembre 2019, la juge Shameen Hamuth-Laulloo a statué qu’il faut comprendre que l’affaire « doit recommencer à zéro car le juge nommé en premier lieu est décédé. Il s’agit d’un événement malheureux qui n’est imputable ni aux deux accusés, ni à l'accusation. Dans ces circonstances, il n'y a pas d'autre choix que de recommencer l'affaire devant un juge ». 

La juge fait aussi ressortir que « les avocats de la défense doivent comprendre que le regretté juge avait sa charge habituelle de travail en plus de ce cas ». Elle ajoute qu’il faut aussi bien comprendre « qu'un juge est un être humain, qui a des engagements personnels en dehors de ses engagements professionnels. Cette cour conclut qu'il n'était pas approprié que l'avocat de Wesley Casimir soutienne que le défunt juge n’a pas eu le temps de rendre son jugement dans cette affaire, mais il a accepté un poste aux Seychelles ». 

Ce lundi 18 novembre 2019, les deux prévenus ont plaidé non coupable. Gro Derek est accusé d’avoir livré à deux reprises, environ six kilos d’héroïne à Seewoosing Dayal, soit en janvier et juin 2012 à Baie-du-Tombeau. Il est aussi accusé d’avoir, en mai 2012, remis 45 000 euros à travers des intermédiaires locaux pour financer l’importation d’héroïne de l’Afrique. Bruno Wesley Casimir est lui accusé d’avoir transporté les bouteilles de drogue au large d’Albion et de Baie-du-Tombeau en mars et avril 2012. Le procès sera pris sur le fond le mercredi 20 novembre 2019.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !