Politique

Avenir politique - Patrice Armance : «Je reste au PMSD»

Patrice Armance Patrice Armance ne claquera finalement pas la porte du PMSD.

Patrice Armance est revenu à de meilleurs sentiments. Le député de la circonscription Grande-Rivière-Nord-Ouest / Port-Louis Ouest (No 1) ne claquera finalement pas la porte du Parti mauricien social-démocrate (PMSD). Décision qu’il a prise, le mercredi 14 février, à son retour de Rodrigues, où il était en vacances. Il a rencontré Xavier-Luc Duval dans la matinée, avant que ce dernier ne quitte le pays pour des vacances en Thaïlande. « J’ai eu une rencontre cordiale avec lui. J’ai pu lui faire part de mes appréhensions. Je reste un député bleu et le travail doit continuer », a affirmé Patrice Armance.

Le député confie que son séjour à Rodrigues lui a permis de réfléchir à son avenir politique. « J’ai pu faire le vide. Il n’a jamais été question de quitter les rangs du PMSD. Nous devons consolider notre présence dans la circonscription. » Il ajoute que le leader des bleus lui a promis qu’une enquête interne serait ouverte pour faire la lumière sur les relations conflictuelles au sein du parti. « Un Fact-Finding Committee sera institué pour faire la lumière sur les derniers chamboulements. »

C’est un incident qui s’est produit, le mardi 30 janvier, qui aurait poussé le député à réfléchir à son avenir politique. Il n’aurait guère apprécié le fait que Mahmad Kodabaccus,  secrétaire général du parti, fasse une site visite à Camp-Chapelon, à Pailles, ce jour-là, sans l’en avoir informé, ni convié, en sa qualité d’élu au No 1. Patrice Armance avait publiquement exprimé son mécontentement, notamment sur sa page Facebook, sur laquelle il avait écrit le mercredi 31 janvier : « Mo pou tenir mo l’engagement ziska la fin mo mandat AVEC OU SANS LE PMSD. »

Conflits en interne : un comité institué

Un comité a été mis en place après la rencontre entre Xavier-Luc Duval et Patrice Armance. Le parti a décidé de confier cette tâche à Kushal Lobine, avocat et membre du PMSD. Il sera épaulé par Azad Dhomun et Véronique Leu. Leur mission : analyser le cas Armance et faire des propositions. Les recommandations seront aussi utilisées pour gérer les conflits en interne et éviter d’autres problèmes entre les membres du parti. De son côté, le député Guito Lepoigneur a déjà remis son rapport d’analyse sur la défaite du PMSD à l’élection partielle dans la circonscription Belle-Rose / Quatre-Bornes (No 18).