Blog

Billet : le lit des mamours politiques dressé

La campagne pré-électorale est lancée de façon officielle. Plus d’un avait cru que le Premier ministre et leader du MSM, Pravind Jugnauth, attendrait le verdict du Privy Council dans l’affaire MedPoint avant d’actionner la machinerie. Or, son message à la nation dans la soirée du 1er janvier, en dégageant un parfum électoral, vient prouver le contraire. Comme on devait s’y attendre, celui du leader du PTr, Navin Ramgoolam, est foncièrement électoral – la reconquête du pouvoir, l’appel à l’adhésion des jeunes au parti et la critique des actions gouvernementales. 

Le message ponctué d’objectifs électoraux précis de Pravind Jugnauth lève un coin du voile sur sa stratégie de campagne électorale. Personne ne s’attendait à ce qu’il fasse une grande annonce dans ce discours, d’ordinaire consacré aux réalisations de l’année écoulée et aux perspectives de la nouvelle année. Il a voulu frapper un grand coup avec l’annonce de l’enseignement supérieur gratuit, qui touche l’ensemble de la population, car pour la majorité des familles, l’étude tertiaire est devenue un must. L’histoire récente démontre que la gratuité liée à l’éducation a été l’un des ingrédients du sursis politique de sir Seewoosagur Ramgoolam lors des élections générales de 1976 (éducation secondaire gratuite) et de la victoire de Navin Ramgoolam en 2005 (transport gratuit pour les écoliers et les étudiants).

L’annonce d’une révision salariale pré-PRB n’est pas de moindre importance, car elle touche 85 000 fonctionnaires et par ricochet, leurs familles. En bon opportuniste, Pravind Jugnauth a saisi au rebond la perche que lui ont tendue les syndicats de la Fonction publique. Il ne fera que des heureux, en accordant une avance aux fonctionnaires, qui auraient dû attendre début 2021 pour la mise en application du rapport du PRB. Sachant que les fonctionnaires représentent un vote bank colossal, Pravind Jugnauth a pris le soin de les caresser dans le sens du poil en affichant sa reconnaissance pour leur travail. « Pou nou resi fer tou seki nou pe fer nou kont bokou lor bann milier fonksioner ki fer enn travay formidab pou lavansman nou pays. E mo tenir a remersie zot pou zot devouman », a-t-il dit. Le Premier ministre compte également sur les personnes âgées, dont la pension n’a cessé d’augmenter, et sur les gens au bas de l’échelle, qui jouissent du salaire minimal. 

Sans l’ombre d’un doute, le contenu du message du Nouvel An est un signe avant-coureur d’une vague d’annonces et de mesures populaires, qui déferlera avant la dissolution du Parlement, pour qu’elles ne soient pas dénoncées comme étant des bribes électorales. Qui sait ? Le Budget 2019-2020 pourrait ressembler à la hotte du Père Noël. En somme, Pravind Jugnauth va tout mettre en œuvre pour créer un feel good factor au sein de la population et du coup, augmenter son bargaining power avant l’étape ultime des koz-koze pour la concrétisation d’une alliance. En politique, les relations sont dictées par le rapport des forces. Un Pravind Jugnauth fragile aura à faire beaucoup de concessions. Alors que s’il parvient à bien muscler ses biceps avec haltères (annonces) et barres (mesures), c’est lui qui dictera les clauses d’une éventuelle alliance. Entre-temps, Pravind Jugnauth dresse soigneusement le lit des mamours et des papouilles, où l’extase sera sa reconduite au poste de Premier ministre. En passant, l’avenir nous dira le sort qu’il réservera à Ivan Collendavelloo et son Muvman Liberater, car dans l’univers impitoyable de la politique, l’amitié n’est que circonstancielle. D’où les successions d’alliance et de mésalliance.

Tout de même, gare au leader du PTr, Navin Ramgoolam, qui peut bien froisser le drap du lit des mamours avec une série d’annonces. D’ailleurs, c’est cette stratégie qui lui avait permis de vaincre le tandem Paul Bérenger–Pravind Jugnauth en séduisant la population en 2005 pour retourner comme Premier ministre malgré un premier mandat 1995-2000 en dents de scie. L’affaire Kaya était la plus grosse tache sur son tableau. En somme, tout dépendra de l’art de séduction et de la stratégie de communication.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !