Live News

Chagos - Pravind Jugnauth : «C’est réconfortant que d’autres pays européens ont voté en notre faveur»

Pravind Jugnauth prenant la parole à la tribune des Nations unies, à New York mercredi soir

Pour Pravind Jugnauth, «c’est une très grande victoire pour la République» après que la résolution de Maurice pour demander au Royaume Uni de retourner la souveraineté de l'archipel des Chagos à Maurice a reçu le soutien de 116 pays devant les Nations Unies mercredi soir.  

«C’est vraiment une très grande victoire pour la République, ainsi que pour tous les citoyens y compris nos amis chagossiens», a affirmé le Premier ministre mauricien de New York dans une déclaration à la presse. 

«Vu que l’Assemblée générale [des Nations Unies] a établi les modalités qui visent à compléter la décolonisation pour que le Royaume Uni mette fin à son administration dans l'archipel des Chagos dans six mois, c’est vraiment un autre moment historique pour nous. Nous avons reçu un vote massif de 116 pays. Malgré les pressions énormes exercées par le Royaume Uni et les Etats Unis sur des capitales et sur des ambassadeurs à New York - j’ai même témoigné ces pressions -, nous avons remporté une victoire extraordinaire», a déclaré Pravind Jugnauth. 

Pour le chef du gouvernement, «c’est réconfortant de constater que d’autres pays européens ont voté en notre faveur». Il fait allusion ici aux pays qui ont changé d'avis par rapport à 2017 lorsque la résolution de Maurice pour porter l'affaire devant la Cour internationale de Justice avait été présentée. A l'époque, 94 pays avaient voté pour cette résolution, 15 avaient voté contre et 65 s'étaient abstenus. Mercredi soir 22 mai, 116 pays ont voté pour, seulement six ont voté contre et 56 se sont abstenus. 

De nombreux pays européens s'étaient abstenus en 2017. Ils ont décidé de changer d'avis en votant cette fois-ci en faveur de la résolution. Ces pays sont : l'Autrice, le Grèce, l'Irlande, le Liechtenstein et la Suisse.

Les pays scandinaves et nordiques ont voté d'un même accord. En 2017, la totalité de ces pays s'était abstenue. Mercredi, la Finlande, l'Islande, la Norvège et la Suède ont voté en faveur de la résolution.

Comment percevez-vous le discours du Royaume-Uni après l’annonce des résultats ?

Pravind Jugnauth se dit «extrêmement choqué» par la position du Royaume Uni. «Zotte encore pe dir ki se enn kesyion bilateral. L'Angleterre est un pays qui prône le respect des institutions.

Même la Cour avait tranché en disant que c’est une question de décolonisation et non bilatérale. Raison pour laquelle la Cour avait conclu qu'il faut retourner Chagos à Maurice», souligne le Premier ministre. 

«Malgré sa, zot ena audas pou vin devan Assemblée générale, devan le monde pou vine dir ki zot pa le respecte sa jugement la. La manière de faire du gouvernement britannique est choquante». 

Quelle sera la prochaine étape du gouvernement mauricien ?

«La lutte continue. On réfléchit déjà sur des initiatives», répond Pravind Jugnauth. 

Si les Etats-Unis et le Royaume-Uni en particulier continuent à insister quelle sera alors la décision de Maurice ?

«Les six votes disent tout [Ceux qui ont voté contre]. Si zot continue etre tetu, si zotte continue al dan le mauvais kote de listwar et si zot continue pe ecrir listwar dan ene fason kot zot montre ki zot pa ban democrate et ki zot pa ban dimoun ki respecte institution, c’est leur choix. C’est dommage pour eux. La pression s'accentue. A la fin, on a besoin de faire respecter le jugement de la Cour», soutient Pravind Jugnauth.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income