Deux jeunes arrêtés pour possession de tasers - L'un d'eux : «Mo ti pe trass enn lavi parski ena boukou profi ladan»

Par Ellvina Nallan O commentaire

Ils sont tombés dans les filets de la police. Un habitant de Belvédère, Mohammad Muzameel Subadur (20 ans), et son ami Mohammad Rujub Yasin Choonka (18 ans), résidant à Upper Vale, ont été arrêtés après que 132 tasers ont été retrouvés en leur possession.

Muzameel Subadur et son ami Yasin Choonka ont voulu se faire de l’argent facile en revendant des tasers. Mais c’était sans compter la vigilance de la police de l'Anti-Robbery Squad de la Northern Division qui les a appréhendés mardi, aidée par les limiers de la brigade criminelle de Terre-Rouge et ceux de la Special Supporting Unit.

Se faisant passer pour des clients, les policiers ont donné rendez-vous aux deux jeunes prétextant vouloir acheter des tasers. Une fois sur place, ils ont effectué une fouille sur les jeunes hommes. 49 tasers ont été retrouvés en leur possession. Muzameel Subadur a alors expliqué qu'il a donné une bonne partie des tasers à son ami Yasin pour que celui-ci les garde chez lui.

Les policiers ont perquisitionné la maison de ce dernier et 83 tasers de différents modèles y ont été retrouvés. Les enquêteurs ont également fouillé la maison de deux autres amis de Muzameel, mais ils n’ont rien trouvé de compromettant.

Muzameel Subadur et Yasin Choonka ont été conduits dans les locaux de la CID de Terre-Rouge où ils ont été soumis à un interrogatoire. Muzameel a expliqué aux enquêteurs que la veille, soit mardi le 30 janvier, il s’était rendu à Plaine-Verte et a acheté ces tasers auprès d'un inconnu.

« Monn paye Rs 49 000 pou sa bans taser la, enn inn kout mwa Rs 700. Mo ti pou revann enn pou Rs 1  000. Mo ti pe trass enn la vie parski ena boukou profi ladan ek sa business la mars bien. J'ai un magasin de savates à Terre-Rouge et j'allais proposer ces tasers à mes clients. J'ai remis une partie des tasers à mon ami Yasin pour qu’il les garde, car nous sommes partenaires », dit Muzameel aux enquêteurs.

Yasin Choonka a avoué qu'il a accompagné Muzameel à Plaine-Verte pour acheter des tasers et, tout comme son ami, il dit ignorer l'identité du vendeur. « Muzameel donn mwa enn ti la mone kan mo vann ban taser la », a-t-il confié aux enquêteurs.

Après leur interrogatoire, ils ont été placés en détention. Mercredi, ils ont comparu devant la Bail and Remand Court de Port-Louis où une charge provisoire de « bearing offensive weapon » a été retenue contre eux. La police ayant objecté à leur remise en liberté conditionnelle, ils ont été reconduits en cellule.
Vendredi, les deux suspects, qui en sont à leur première offense, ont comparu devant le tribunal de Pamplemousses où ils ont payé une amende
Rs 7 000 chacun.

Quant au vendeur, il est activement recherché par la police. L'enquête, menée par l'inspecteur Derochoonee, est supervisée par le surintendant de police (SP) Callee.