Faits Divers

Deux jeunes périssent dans un accident : la dernière virée d’Aman et de son amie collégienne

Aman Dowlut, C’est en doublant un véhicule que la moto d’Aman a heurté un van venant en sens inverse.

Aman Dowlut, 21 ans, et Nerija Hurloll, 17 ans, sont venus s’ajouter à la liste des victimes de la route. Le 21 février dernier, les deux jeunes gens étaient à  motocyclette, quand ils ont été victimes d’un terrible accident à la rue Decaen, à Curepipe. Leur engin a percuté un camion. Les deux jeunes n’ont pas survécu. 

Aman Dowlut se rendait à son lieu de travail à Mahébourg, alors que Nerija Hurloll devait, elle, se trouver en classe au moment du drame. À L’Escalier, la famille du jeune homme est inconsolable.

Aman était l’aîné de la famille. « Mon fils était un jeune très aimable. Il avait eu des soucis avec la police dans le passé, mais cela s’est réglé », explique le père de la victime.
Mardi, il s’était réveillé tôt pour se rendre à Mahébourg. « Vers 7 heures, il est venu me voir pour me demander de lui prêter de l’argent, mais je n’en avais pas. C’est son père qui lui en a donné », explique Vinod, l’oncle du jeune homme.

Il est sorti de la maison à pied. Il devait alors récupérer la motocyclette d’un cousin pour se diriger vers Réduit, où il aurait récupéré la collégienne. Cette dernière aurait changé d’uniforme avant de se mettre en selle avec Aman.

Les deux sont passés par Curepipe pour se diriger vers le Sud. Arrivée à la rue Decaen, le jeune motocycliste aurait essayé de doubler un autre véhicule et s’est retrouvé dans la voie opposée. La motocyclette a percuté un camion de plein fouet.

Les deux jeunes gens ont été projetés sur le bas côté de la route. Aman est mort sur le coup. La collégienne, grièvement blessée, a été admise à l’unité des soins intensifs de l’hôpital Jawaharlal Nehru, à Rose-Belle. Les policiers ont récupéré le cartable de la collégienne, dans lequel elle avait rangé son uniforme.

Le chauffeur s’est soumis à un alcootest, qui s’est avéré négatif. Il a expliqué que le motocycliste lui est foncé dessus et il n’a rien pu faire pour éviter l’impact. Nerija Hurloll a rendu l’âme peu après son arrivée à l’hôpital. Cette nouvelle a dévasté ses proches. « On lui a fait une délicate intervention à la tête », explique sa mère, « mais elle n’a pas survécu ». Les funérailles de la collégienne ont eu lieu jeudi.

Autre victime

En début de semaine, la route a fait une autre victime. Jean Marie Patricia, 40 ans, était à motocyclette avec un ami, à Coromandel, quand ils ont été victimes d’un accident. Un van les a percutés. Cet habitant de Curepipe n’a pas survécu. Son ami, légèrement blessé, a reçu les traitements à l’hôpital, avant d’être autorisé à partir.