Economie

Développement durable : Business Mauritius craint une dégradation de nos récifs et lagons 

180518_business_mauritius.jpg Les intervenants au cours de la table ronde.

Et si dans 30 ans, la beauté de nos eaux et nos rives aurait disparu ? Est-ce un héritage que nous, Mauriciens, voudrions léguer aux générations futures ? Aux grands maux, les grands remèdes. 

La question a été débattue lors d’une table ronde de Business Mauritius, axée sur le travail et les recommandations de la commission relatifs à la croissance durable et inclusive.

Le chiffre communiqué par Philippe Espitalier-Noël, président de cette commission et Chief Executive Officer du groupe Rogers, donne matière à réflexion et nécessite l’attention immédiate de tout le monde. Le mal est fait en raison du changement climatique auquel notre contribution est minime.

Mais nous devons agir. « Nous sommes proches d’un point de non-retour concernant la situation de nos lagons. 75% de nos récifs coralliens sont endommagés. La plupart des 75% est presque morte. La bonne nouvelle est qu’au niveau international il est possible de régénérer nos lagons.

Il existe de nombreuses méthodes techniques permettant une véritable régénération même si nous sommes arrivés bien loin, il n’est pas trop tard. Il faut un sursaut de réponse à la hauteur des enjeux de notre pays » a-t-il dit lors de cette table ronde qui s’est déroulée au siège social de Business Mauritius, à Ébène.

Il a ajouté : « Si nous poursuivons sur ce rythme, plusieurs de nos plages continueront à être affectées. Et dans 25 à 30 ans, on n’est pas sûr de pouvoir léguer à ceux qui arrivent après nous ce que nous avons nous-mêmes reçus. Le travail doit être fait pour nous aider à permettre à nos lagons de régénérer et à travers cela de protéger l’environnement côtier. Des actions à mener sont urgentes. »

Aussi, cette commission de Business Mauritius a fait quatre recommandations notamment  : un plan stratégique national axé sur la préservation de notre lagon et des plages, une enquête méthodologique sur les lagons et notre écosystème, une révision et simplification des rôles et responsabilités des acteurs clés et la mise en œuvre d’un groupe de travail public-privé afin de revoir le cadre légal et les procédures pour effectuer les travaux de préservation.

Les six membres de cette commission sont : Tony Lee, Jacqueline Sauzier, Jean-Marc Lagesse, Harold Meyer, Sidharth Sharma et Vivian Serret.

 

Jouer Mega Millions