Live News

Discours-programme : voici la réaction de quelques ministres 

L’inclusion, le changement climatique et faire de Maurice un pays à haut revenu. Telles sont les priorités du gouvernement dans le discours-programme 2020-2024, selon le ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, qui a également présidé  le comité ministériel sur le sujet.

La lecture du discours-programme a eu lieu dans l’après-midi de ce vendredi 24 vendredi à l’Assemblée nationale. 

Dans une déclaration à TéléPlus, le ministre a affirmé qu’il est important que notre économie soit basée sur l’innovation et la recherche. Il a aussi souligné l’importance de faire de Maurice «un modèle de vivre ensemble et de démocratie».

En ce qui concerne la loi sur le financement des partis politiques, Nando Bodha s’est dit «très confiant» du fait qu’un consensus peut être trouvé autour de la question. 

«Il est grand temps d’avoir une réforme électorale», affirme le ministre des Affaires étrangères, qui ajoute que le gouvernement est prêt à écouter l’opposition.

Balgobin : «Moderniser le pays à travers la digitalisation» (Intertitre)

« Informatiser les services du gouvernement reste un des moyens pour moderniser le pays. Et, le président de la République a annoncé toutes les mesures afin de moderniser le pays à travers la digitalisation. L’objectif est de faire du pays un Smart Mauritius», a déclaré Deepak Balgobin. 

Selon le ministre de la Technologie, de la Communication et de l'Innovation (TIC), ces mesures aideront les Mauriciens à compléter les procédures en ligne. Ainsi, ils n’auront pas besoin de faire le déplacement.

Kavi Ramano : «Le gouvernement est conscient qu’il y a urgence en ce qui concerne le changement climatique» (Intertitre) 

«Nous sommes parmi les pays à risque en ce qui concerne le changement climatique, ainsi il est extrêmement important de venir avec des mesures fortes sur la protection de l’environnement», a  déclaré, pour sa part, le ministre de l'Environnement, de la gestion des déchets solides et du changement climatique, Kavi Ramano. 
Il est clair que nous entrons dans une phase d’implémentation selon le ministre.

Le ministre de la Fonction publique, Vikram Hurdoyal, a, de son côté, parlé des priorités au sein de son ministère. «Travay inn koumanse, nou atan le rezilta», a-t-il dit.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !