Faits Divers

En provenance de Dubaï : un footballeur et son amie purgent Rs 21,9 M d’héroïne

Fode Camara et Aissatou Lamaranaa Balde La Guinéenne a ingurgité 412,5 grammes de drogue. Son compagnon a avalé 58 boulettes de drogue.

Fode Camara et Aissatou Lamaranaa Balde, originaires de Guinée et âgés de 25 ans, ont été épinglés à l’aéroport international de Plaisance dans la soirée du dimanche 21 avril. Ils avaient dans leur estomac 1 461 grammes d’héroïne d’une valeur de Rs 21,9 millions.
Fode Camara est footballeur de profession. Il avait avalé 58 boulettes de drogue, soit 1049.1 grammes d’héroïne, alors que sa compagne Aissatou Lamaranaa Balde avait, elle, avalé pour 412.5 grammes d’héroïne.

Après avoir été hospitalisés, les suspects ont participé à un exercice de « controlled delivery » qui s’est révélé négatif. Dans la journée du mercredi 24 avril, Fode Camara et Aissatou Lamaranaa Balde ont été placés en détention, ils attendent leur comparution devant la justice prévue ce jeudi 25 avril. Une charge provisoire d’importation de drogue sera retenue contre eux.

C’est dans la soirée du dimanche 21 avril, peu après leur arrivée à l’aéroport de Plaisance en provenance de Dubaï que les deux mules ont été épinglées par les éléments de la Customs Anti-Narcotics Section (CANS) de la Mauritius Revenue Authority (MRA) et les policiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (Adsu). Si le couple a expliqué aux douaniers qu’ils étaient en vacances à Maurice, leur allure louche a éveillé les soupçons des autorités. Interrogés sur les motifs de leur visite, leurs réponses peu convaincantes ont éveillé les soupçons des douaniers et des policiers de l’Adsu.

Invités à se soumettre à un examen aux rayons X, le pot aux roses a rapidement été découvert par les agents. La présence de boulettes dans l’estomac des deux passagers guinéens a confirmé les soupçons. Les deux suspects ont été conduits à l’hôpital Jawaharlal Nehru. Après un examen médical, un traitement au laxatif leur a été administré. Ils ont finalement purgé la drogue. Au total, 86 boulettes d’héroïne ont été récupérées. Depuis mardi, l’Adsu avait tenté de mettre sur pied un exercice de «controlled delivery», mais aucun résultat positif n’a été obtenu. Les enquêteurs devront maintenant procéder à l’interrogatoire des mules guinéennes dans les jours à venir.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor