People

Entrepreneuriat - Rajesh Callicharan : le cinéphile qui ne jure que par ses salles de cinéma

Rajesh Callicharan

Il est à la tête d’une chaîne de salles de cinéma, MCine Trianon, MCine Flacq et Novelty Curepipe, qui comprend au total huit écrans. Ou encore la ‘Mont Ida Entainment Ltd’, société qui importe des films. À son bord, un seul homme, Rajesh Callicharan. Immersion dans son parcours.

Faire de sa passion son métier. C’est ce qui lui a permis de gravir les échelons dans le secteur de l’exploitation des salles de cinéma à Maurice. Grand cinéphile, Rajesh Callicharan dévoile ce qui l’a poussé dans cette voie.

Tout a commencé dès son enfance. Il habitait à proximité du cinéma Durga Paradise. « J’ai grandi en regardant des films et je suis devenu un grand passionné », dit-il. Comme une évidence, il décide, en 1988, d’ouvrir un magasin de location de vidéo dans son village, Mont-Ida. Il fournit des films à d’autres vidéo-clubs, qui ont évolué vers la distribution de CD et de DVD.

Toutefois, les années 90 prennent une autre tournure pour lui. De nombreux salles de cinéma ont commencé à fermer leurs portes, converties en usines textiles. « À cette époque, j’avais noué de bonnes relations avec certains détenteurs de droits de films étrangers. J’ai donc décidé de me lancer dans la commercialisation de films dans les salles de projection », explique-t-il. Rajesh Callicharan négocie des accords et finit par fournir des films aux cinémas existants à Maurice. Ses premiers films ont connu un succès modéré en salle. Il connaîtra la consécration en 1992, avec son ultime essai, dont les films Kshatriya et Damini. « Je me souviens du temps où les salles comptaient jusqu’à 1 500 places, et il y avait des spectateurs qui regardaient les films debout à l’intérieur pendant des heures », dit-il.

Il y avait peu de salles de cinéma de 1992 à 1998. Et en tant qu’importateur à succès, Rajesh Callicharan décide d’ouvrir sa salle de cinéma. Sa première sera le Cinéma Novelty. Il intègre très vite toutes les nouvelles technologies, comme la 3D, les projecteurs numériques, la sono et un confort amélioré.

La tendance étant que les Mauriciens se tournent plus vers les loisirs dont le cinéma, le Cinéma Novelty ne suffisait pas pour répondre à une demande croissante. « J’ai donc décidé d’investir dans d’autres salles. MCine Trianon est née en 2014 et propose des services uniques par rapport aux autres salles. En 2016, comme la demande était forte dans l’Est, un autre MCine a ouvert ses portes à Flacq Cœur De Ville. » Les services qu’il mentionne, sont des places numérotées, des réservations disponibles une semaine à l’avance, ce qui évite aux clients des files d’attente épuisantes. Le client peut aussi faire une réservation en ligne ou par téléphone, entre autres.

Par ailleurs, l’entrepreneur fait ressortir que ses salles de cinéma sont devenues populaires grâce à la projection de films bollywoodiens et les blockbusters hollywoodiens. Le lancement d’Avengers 1 chez MCine Trianon a été un grand succès. Plusieurs blockbusters hollywoodiens ont suivi : ‘Ninja Turtles’, ‘Fast & Furious’, ‘Jurassic World’, Pirates des Caraïbes, La Belle et la Bête, ‘Wonder Woman’, ‘Black Panther’. Les films locaux ne sont pas des moindres.

Rajesh Callicharan indique que les films ‘Panik’, ‘Coup parfait’, ‘Kontan pas kontan’ rencontrent aussi du succès. « Je choisis différents types de films en fonction de l’évolution de la demande des clients et des tendances », dit-il.

Pour diriger son entreprise, Rajesh Callicharan s’est entouré d’une cinquantaine d’employés dynamiques. Il leur offre tout son soutien et leur fait profiter de son expérience afin d’assurer le bon déroulement des opérations et de satisfaire la clientèle. Il explique que son entreprise est en nette progression, grâce à une gestion intelligente.

Notre interlocuteur indique que le cinéma est un secteur d’avenir. Pour lui, le cinéma est en passe de devenir le principal loisir pour les familles. Il représente à la fois un divertissement, un anti-stress et permet aussi de faire des sorties. « D’ailleurs, plusieurs sociétés nous ont contactés pour célébrer des premières ou pour terminer des réunions d’entreprise avec une projection de film. Ce, dans le but de motiver leur personnel et remercier également leurs clients », dit-il.

Pouvoir prédire les blockbusters

Toutefois, la réussite dans le cinéma ne se résume pas qu’à bien diriger une entreprise ou à une forte demande de la clientèle. Pour cela, il met un point d’honneur à l’expliquer. Pour lui, il faut pouvoir prédire les blockbusters ; entre autres analyser correctement le marché et prévoir la cote probable d’un film avant sa sortie, et prédire une estimation précise de sa performance au box-office. C’est dans cela qu’il excelle. « Par exemple, au début il y avait une concurrence féroce. Néanmoins, en tant que distributeur, j’ai assisté à la sortie de plus de 30 importateurs de films à Maurice. J’ai survécu grâce à mon talent pour choisir les bons films à commercialiser », dit-il. Ne pas être en mesure de prédire le succès d’un film peut entraîner de lourdes pertes. C’est aussi la raison pour laquelle de nombreuses salles de cinéma ont fermé leurs portes ainsi que de nombreux importateurs ont fait faillite.

Pour sa part, avec le succès qu’il rencontre, Rajesh Callicharan pense déjà à agrandir son entreprise, en termes de nombre d’écrans, d’employés, et éventuellement embrasser d’autres projets. Ces projets : investir dans une chaîne de télévision ainsi que dans la réalisation de films, principalement la production de films locaux. « Il existe de nombreuses opportunités en dehors de mon secteur d’activité que je pense considérer à l’avenir ».

Pour l’heure, il prévoit l’ouverture de trois autres salles de cinéma au Trianon Shopping Park.