People

Est-il né sous un astre favorable ? L’Acharya Sharad Pandey dans le World Book Of Records

L’Acharya Sharad Pandey Acharya Sharad Pandey figure parmi les Top 50 Emerging Icons of India.

Le Dr Romeshwar Kant Pandey Bhugwant, plus connu comme l’Acharya Sharad Pandey, est le plus jeune professeur en astrologie à Maurice. Ce fait sera inscrit dans le World Book of Records de Londres d’ici la semaine prochaine.  À 27 ans, il est le premier prêtre hindou à être récompensé par le World Book of Records dans l'histoire de Maurice. Pour le jeune homme, c'est un moment historique pour le pays. En attendant, faisons connaissance avec cet habitant de D’Epinay qui a la tête dans les étoiles mais les pieds bien sur terre lorsqu’il s’agit d’astrologie.

Qu'on y croie ou pas, les astres nous fascinent… Un journal à la main, nous sommes nombreux à vouloir savoir en catimini ce que dit notre horoscope du jour. Santé ? Travail ? Amour ? Bien des questions que nous nous posons sur ce qui adviendra de notre avenir chaque matin. D’autres y croient dur comme fer. Et ils ont recours à des spécialistes qui affectionnent cette passion pour les prévisions. L’Acharya Sharad Pandey qui exerce cette profession depuis 1999 est souvent sollicité pour ses prévisions astrologiques.

Le jeune prêtre raconte que lorsqu’il était en Forme III, il voulait devenir pilote. Ainsi, après le secondaire au Modern College à Flacq, il effectue un BSC Software Engineering à l’université des Mascareignes à Pamplemousses. « Depuis que j'ai six ans, j’accompagnais mon père quand il officiait des cérémonies religieuses. À 8 ans après le rituel du Janev, j’ai officié mon tout premier mariage », dit-il. Et d’expliquer qu’appartenant à la 6e génération d’une famille de prêtres hindous, il est tout naturel qu’il emboîte le pas à son père, le Pandit Kamal Sharma. Ce dernier compte, lui, plus de 40 ans d’expérience dans la prêtrise à Maurice. Les habitants de la localité et des quatre coins de l’île font appel à lui pour leurs cérémonies religieuses. Il en est de même pour l’Acharya Sharad Pandey.

Après des études de prêtrise (Karmakand) pendant trois ans et d’astrologie (Jyotish) à la Somnath Sanskrit University, en Inde, Acharya Sharad Pandey poursuit un BSC (Hons) en Computing Science & Computer Application à la Venkateshwara Open University.  Là, il complète sa maîtrise en Philosophie et en Sanskrit à l’université Chattrapati Shahu Ji Maharaj de Kanpur en 2015. Puis il enchaîne avec un doctorat en philosophie indienne et en astrologie à l’université de Gujarat avant de terminer ses études en 2018. Actuellement, il est le prêtre officiel du temple Kashi Chetra Mandir à Mare d’Australia. Il est aussi Subject Expert à la Tertiary Education Commission (TEC) et formateur agréé par la Mauritius Qualifications Authority.

La semaine prochaine, il mettra le cap sur l’Inde pour le Global Business Conclave qui se tiendra au Hilton Garden Inn à Lucknow. Raison : il figure parmi les Top 50 Emerging Icons of India.  Une autre récompense qui s’ajoute à son incroyable palmarès pour son jeune âge. Il est à noter que l’Acharya Sharad Pandey s’est aussi vu décerner le titre de World Best Astrologer In India en décembre dernier. Mais encore, il a été nominé pour le Swami Vivekananda Excellence Award et le Rising Star of Asia Award. Le prêtre a aussi reçu le titre d’Ad Eundem de Ballsbridge University en république Dominicaine.

À cela s’ajoutent le titre de Doctor of Literature (Honoris Causa) in Astrology & Vaastu par la Commonwealth University à Londres et sa décoration en tant que Doctor of Literature (Honoris Causa) en Sanskrit avec spécialisation en philosophie indienne par l’université de Bangalore, la Bharatiya Vidya Bhawan et l’Indian University for Peace and Education, entre autres.

En ce qui concerne la publication de son nom dans le World Book of Records de Londres, elle est dévoilée dans un article publié sur Alma Times qui fait mention de lui comme étant le plus jeune professeur d’astrologie à Maurice. « C’était une belle surprise venant de Londres. Après vérifications et attestations des documents requis, on m’a annoncé que mon nom figurera dans le World Book Records de Londres. Lors de mon escale à Delhi, il se pourrait que le Premier ministre Indien Narendra Modi me décerne le prix. Il me semble qu’il y aura une autre célébration similaire ultérieurement à Maurice, cette fois-ci avec le chef du gouvernement et les hauts commissariats de l’Inde et d’Angleterre », partage-t-il. 

Fusionner astrologie et technologie

Marié à Ashveena Bhugwant qui est, elle, une enseignante au primaire, l’Acharya Sharad Pandey est l’heureux père d’une petite fille de 2 ans. Le jeune Professeur d’astrologie est aussi chargé de cours en Sanskrit et en Vaastu à la Maharshi VedVyas International Virtual Vedic University en Inde.

Sa plus grande ambition, dit-il, est de fusionner l’astrologie et la technologie actuelle pour préserver cette culture ancestrale. Pour ce faire, il multiplie ses recherches universitaires et les axe sur ces éventuelles possibilités. « L’astrologie est une science. De nombreuses personnes pensent que l’astrologie concerne uniquement les horoscopes ou les prédictions. Mais elle va bien au-delà », dit-il.

Comme la paume de sa main, il maîtrise l’astrologie. Ses atouts : la chiromancie, la lecture du visage et les astrologies Krishnamurthy Paddhati (KP), météorologique, médicale, mondaine, environnementale, horaire et mercantile entre autres. De nombreuses personnes ont recours à ses services à son domicile mais encore au temple où il officie, dit-il. L’Acharya Sharad Pandey anime diverses cérémonies religieuses, sept jours sur sept.

Naissance des enfants, comparaison des horoscopes (Kundali) pour la viabilité des mariages, prières pour des funérailles ou célébration des fêtes religieuses hindoues, le jeune homme fait toujours ses preuves. « Les calculs astrologiques revêtent de tout leur importance lors des séances de prières ou des rituels », indique le jeune astrologue. Et d’ajouter qu’il s’appuie toujours sur la science pour faire ses prévisions. « Elles sont de ce fait plus exactes », dit-il.

Comme son père le Pandit Kamal Sharma, il s’engage aussi à transmettre les valeurs que lui ont enseignées ses aînés à travers le counseling de la communauté hindoue mais encore aux jeunes lors des célébrations religieuses.

Ce qu’il est aujourd’hui, dit-il, est arrivé grâce à sa détermination et à l’encouragement de sa famille.  Au quotidien, il se lève à 4 heures pour faire sa prière du matin. Après le petit-déjeuner, il entame une autre session de prières, avant de vaquer à ses engagements religieux chez les personnes qui sollicitent ses services ou bien il va au temple à Mare d’Australia. De retour à la maison, il consacre son temps à sa famille avant de reprendre les prières du soir.

Pour lui, il est important d’avoir un juste équilibre entre son métier et sa vie familiale. Dans son temps libre, l’Acharya s’adonne à des randonnées dans la nature, va à la plage ou fait des sorties en famille. Portez-vous toujours la tenue du prêtre ? À cette question, il éclate de rire et lâche : « Je suis un humain comme les autres. Mais c’est rigolo de voir les gens qui me connaissent me regarder avec des gros yeux lorsque je suis en civil (jeans) ».

Acharya Sharad Pandey : «Il faut régulariser la profession»

Quel constat faites-vous sur la prêtrise hindoue à Maurice ? « Je dirai que chacun a ses convictions et sa façon de faire. C’est un engagement envers la communauté que tout prêtre expérimenté ou novice doit respecter. Mais les dévots doivent aussi s’assurer que ceux qui officient à leurs prières ou autres célébrations ne sont pas des charlatans », dit l’Acharya Sharad Pandey. Et de souligner l’importance de la mise en place d’un conseil pour les prêtres hindous. « On doit régulariser la profession avec des personnes qualifiées religieusement et académiquement pour officier en tant que prêtre hindou. Ce métier s’apprend et demande beaucoup de sacrifices. N’importe qui ne peut devenir prêtre ». Il s’interroge alors sur les ceux qui ont un emploi à plein temps mais qui, en week-end, officient en tant que prêtres.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !