Economie

Grille : une rémunération à deux vitesses ?

cash

Dans son dernier rapport sur l’emploi, Statistics Mauritius confirme ce que disent syndicalistes et les travailleurs sociaux. Les Mauriciens ont besoin de plus d’argent pour se permettre un niveau de vie décent.

Répartition des salaires de base

Le chiffre est révélateur. 2,2 % des Mauriciens touchent des revenus de base (excluant bonus, allocations et heures supplémentaires) de Rs 75 000 à monter. Or, le cumul représente 15,2 % du montant total déboursé par les employeurs à l’item des salaires. À l’opposé, ce sont 40,8 % des employés des Mauriciens qui perçoivent moins de Rs 11 000 par mois. Leur poids dans la masse salariale est de 15,1 %. Ces chiffres montrent donc un écart salarial conséquent.

Revenus moyens par catégorie d’employés : une moyenne de Rs 20 300 par mois

Une fois de plus, l’écart est conséquent entre la catégorie supérieure et la dernière. En moyenne, les cadres et professionnels touchent environ quatre fois plus qu’un employé affecté aux travaux de base.  Qui plus est, entre la première et la seconde catégorie, il y a déjà un écart de 50 %. Cela étant, c’est une indication que Maurice est pleinement engagé dans l’industrie des services, sauf que ceux au bas de l’échelle peinent à se rapprocher du peloton de tête. Mais cette situation ne date pas d’aujourd’hui, mais s’est construite durant plus d’une décennie.