People

Karine Marti : «Je veux aider les Mauriciens à sublimer leur beauté»

Karine Marti Photos 

Forte de son expérience en produits de beauté et en marketing, Karine Marti a lancé TheFaceShop à Maurice en 2015. Cette enseigne coréenne a conquis les Mauriciens, grâce à l’efficacité de ses produits. Karine Marti annonce l’ouverture d’un nouveau magasin et revient sur son parcours.

TheFaceShop compte trois succursales, notamment au Caudan Waterfront, au Phœnix Mall et à Grand-Baie La Croisette. Un autre magasin ouvrira bientôt ses portes au Plaisance Family Shopping Village, à Rose-Belle.

« 2018 marque le troisième anniversaire depuis que TheFaceShop s’est installé à Maurice. Je suis très contente et satisfaite de notre succès. Les Mauriciens ont très bien accueilli les produits et nous font confiance », confie Karine Marti.

Nous conseillons chaque client, avant qu’il investisse dans un produit. Nous allons ensuite lui proposer le produit qui lui est adapté. Ainsi, il verra facilement la différence avant et après»

Ses yeux pétillent dès qu’elle pense à ce « business plan » qu’elle avait préparé pour convaincre la maison mère de lancer une franchise à Maurice, une première en Afrique. « Le dossier devait être très solide. Nous avons travaillé dur dessus et cela a finalement porté ses fruits », raconte-t-elle. Cela étant, la beauté, l’esthétisme et le haut de gamme sont des domaines qu’elle maîtrise.

Karine Marti est née à Aix-en-Provence, en France, en 1981. Sa mère est Mauricienne et son père Français. « Ma maman passait pour une rebelle, quand elle était jeune. Vous imaginez une Sino-mauricienne épouser un étranger à cette époque-là. C’était rare. Ils se sont rencontrés lors de leurs études en France. Aujourd’hui, mon père est à la retraite. Mon frère est à Singapour et ma petite sœur a lancé sa start-up à Maurice », dit-elle avec un sourire radieux.

Elle a vécu dans plusieurs pays, notamment en Argentine, comme l’exigeait le métier de son père. Ensuite, elle est revenue dans son pays natal pour des études en école de commerce. Puis, elle fait son Master en management et en marketing de produits de luxe, notamment les cosmétiques, la mode et la joaillerie.

En 2004, elle décroche un stage chez Karl Kaiser à Maurice. « Je crois que c’était le destin », dit-elle. Pendant six mois, elle occupe le poste d’assistante de marketing. Durant cette période, elle rencontre l’amour de sa vie, Christopher.

Après son stage, elle retourne en France et travaille pour la marque de vêtements de luxe pour homme. Trois ans plus tard, en 2008, elle suit son mari au Canada. Là-bas, elle a l’occasion de travailler en tant que directrice de magasin chez Shiseido, la société japonaise de cosmétiques et de produits de luxe.
En parallèle, elle suit des cours en esthétisme pour se perfectionner. Un an après, elle travaille pour Guerlain, la société française de parfums et de produits cosmétiques haut de gamme.

TheFaceShop

« J’ai découvert TheFaceShop sur Facebook. La marque faisait le buzz sur les réseaux sociaux. Il y avait toute une palette de produits naturels dans la boutique. J’ai vu un exfoliant ressemblant au Blanc de Perle de Guerlain.

J’ai frotté une noisette de cet exfoliant sur le dos de ma main et le résultat était instantané. J’étais émerveillée par l’efficacité et le rapport qualité-prix des produits, ainsi que par la légèreté des textures et des crèmes solaires. Depuis, j’ai commencé à en acheter, même si je recevais déjà un lot de produits gratuitement de Guerlain », relate l’ancienne directrice de formation chez Guerlain.

En 2014, l’envie de venir à Maurice se fait de plus en plus sentir. « Je me suis mariée en 2010 et je suis tombée enceinte fin 2014. Je me suis souvenue de mes vacances passées chez mes grands-parents, qui gèrent un commerce à Port-Louis. Nous avons voulu que nos enfants grandissent à Maurice, car il existe ici de très fortes valeurs, que je n’ai pas trouvées ailleurs », explique-t-elle.

Le couple arrive à Maurice en février 2015 et avec l’aide de la famille, ouvre TheFaceShop peu de temps après. Puis, elle met au monde son premier enfant, Ethanaël.
« Avant de venir ici, j’avais déjà en tête l’idée de lancer une entreprise. J’ai pendant longtemps hésité entre la nutrition et la beauté. Puis, je me suis souvenue de mon expérience TheFaceShop.

TheFaceShop est d’ailleurs connu pour ses produits à base d’ingrédients naturels. Ils conviennent aux Mauriciens, à leur type de peau et au climat. De surcroît, je veux les aider à sublimer leur beauté. À partir de là, nous avons entamé des démarches », relate-t-elle. Elle fait ressortir que les produits coûtent à partir de Rs 30.

Karine Marti met l’accent sur l’éducation. « Nous ne nous contentons pas de commercialiser des produits de beauté. Nous conseillons chaque client, avant qu’il investisse dans un produit. Nous allons ensuite lui proposer le produit qui lui est adapté. Ainsi, il verra facilement la différence avant et après. De ce fait, la clientèle se fidélise et nous fait confiance », explique-t-elle.

D’ailleurs, TheFaceShop dispose d’une petite machine pour analyser l’épiderme, le type de peau, le taux de mélanine, pour mesurer la profondeur et la sensibilité, entre autres. Après un diagnostic, les produits adaptés ou des cures sont conseillés.

TheFaceShop organise aussi un séminaire régulièrement pour permettre à ses clients de définir leur type de peau, le produit adapté, la quantité à utiliser et la fréquence recommandée.

TheFaceShop compte à ce jour 15 employés. « Je bénéficie énormément du soutien de mon époux et de sa famille, qui gèrent Albert Group », fait-elle ressortir. Karine Marti consacre beaucoup de temps à sa famille, aime voyager, manger, lire et cuisiner. « Je suis une femme comblée. J’ai pu réaliser tout ce que je souhaitais : fonder une famille et lancer mon entreprise », indique-t-elle avec un large sourire.