Législatives 2019

Législatives 2019 : «Si les candidatures de ReA sont rejetées, nous prendrons des actions à l’ONU», dit Subron

La plainte constitutionnelle de Resistans ek Alternativ (Rea) a été appelée en Cour ce mardi 15 octobre. Le chef juge, Eddy Balancy a annoncé «qu’au vu de la tournure des événements, il ne sera pas possible d’écouter l’affaire avant le 22 octobre 2019», soit le jour du dépôt des candidatures (Nomination Day).

Dans une déclaration à la presse, à sa sortie de Cour, Ashok Subron a précisé que «tout rejet des candidatures de Resistans ek Alternativ signifiera que ces élections ne seront pas des élections démocratiques». 

Pour Ashok Subron, «la responsabilité d’un retour en arrière est la responsabilité de Pravind Jugnauth». «Il faudra attendre le jour du Nomination Day, le 22 octobre, pour connaître la suite. Si les candidatures de Resistans ek Alternativ sont rejetées, des actions seront prises au niveau des Nations unies», a-t-il lancé.

Il a aussi indiqué que « le peuple mauricien va voir que le jour du Nomination Day, c’est le jour où Pravind Jugnauth a pris la responsabilité d’assassiner non seulement la démocratie mais également le mauricianisme».

Ashok Subron a soutenu que les membres de Resistans ek Alternativ (Rea) déposeront leur candidature dans toutes les circonscriptions du pays. «C’est le droit de tous les Mauriciens de participer aux élections», a-t-il déclaré.

Notons Resistans ek Alternativ conteste depuis 2012 le fait qu’un candidat ne puisse pas participer aux élections s’il ne déclare pas au préalable son appartenance ethnique lors du Nomination Day.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !