People

Marvel Cinematic Universe : dix ans de fantaisie

Bernard Pontil Bernard Pontil pose devant ses figurines de Marvel et DC Comics.

Marvel Cinematic Universe célèbre avec faste ses dix ans en lançant Avengers : Infinity War dans nos salles. Ce 18e film de la série, ainsi que Black Panther, a pulvérisé les records du box-office américain. Il faut dire que l’univers Marvel séduit de plus en plus les Mauriciens.

Les super-héros nous fascinent ! Bernard Pontil a grandi en regardant Spiderman dans les dessins animés. Aujourd’hui à 32 ans, il est toujours sous le charme des super-héros créés par Marvel Comics. «Ces personnages possèdent des superpouvoirs leur permettant de sauver le monde. Ils sont forts mais les super-héros ont aussi des problèmes auxquels nous pouvons nous identifier. Par exemple, Spiderman galère sur le plan sentimental et financier et je me retrouve en lui », confie-t-il.

Plus jeune, le designer graphique achetait et louait des comics. Désormais, il se les procure en ligne. Il en échange aussi avec des amis. Bernard Pontil a une collection de figurines de Marvel. D’ailleurs, depuis ces dix dernières années, il ne rate aucun film sorti sous la bannière de Marvel Cinematic Universe. « Les films donnent vie aux caractères qui nous font rêver depuis notre enfance. De Iron Man à Avengers : Infinity War, tous les 18 films partagent un lien et il faut les suivre pour mieux comprendre l’histoire. »

Personnage noir

Black Panther a attiré entre 30000 et 40000 spectateurs dans les salles de MCine.

D’après Bernard Pontil, Black Panther et Avengers : Infinity War sont très populaires cette année. D’abord, Black Panther est le premier film de Marvel consacré à un personnage noir et de culture africaine. « C’est pourquoi les Mauriciens se sont connectés facilement au script et à l’univers de Wakanda. L’autre film a le mérite de réunir tous nos caractères préférés sans parler des scènes d’action ainsi que l’impressionnante histoire. » Bernard est donc parmi les premiers à se rendre au cinéma pour éviter les spoilers.

Akasha Rojee, 23 ans, de Beau-Bassin et étudiante à l’Université de Maurice, abonde dans le même sens. « Chaque sortie de Marvel est importante car les histoires se suivent. C’est ce qui fait toute la beauté du scénario. Certes, il est différent des comics qui se veulent détaillés mais le cinéma permet de rendre vivant les caractères. C’est donc un délice pour les yeux », explique-t-elle. Elle découvre d’abord Batman (personnage de DC Comics) et ensuite les mutants X-Men. Au fur et à mesure qu’elle grandit, elle comprend les différences entre DC Comics et Marvel Comics.

Akasha développe une passion pour le dernier. « Thor est le premier personnage de Marvel que j’ai découvert quand j’étais enfant. La mythologique nordique m’a toujours émerveillée et Thor appartient à ce monde. Il faut savoir qu’il existe d’autres univers comics que DC et Marvel et qui sont tout aussi impressionnants. » En effet, elle a un faible pour le mythique Predator. Sa passion lui fait intégrer le monde de cosplay en 2014 jusqu’à se mettre dans la peau de ses personnages préférés.

Yash Omcar Ramloll, 21 ans, est aussi un cosplayer. Il se sent proche d’Iron Man. Ce résident de Bois-Chéri n’hésite pas à investir son argent de poche dans l’élaboration de ses costumes. « Un costume et ses accessoires peuvent coûter entre Rs 5 000 et Rs 10 000. Les cosplayers utilisent également l’argent qu’ils reçoivent lors de leur participation à une avant-première, comme nous l’avons fait pour Avengers: Infinity War », indique-t-il.

Il tombe sous le charme d’Iron Man après avoir regardé le premier film qui lui est consacré en 2008. Ensuite, il se documente sur ce monde fantastique. Depuis, il est devenu fan.


Star et MCine à l’heure de Marvel

À chaque sortie d’un film Marvel, les salles obscures font salle comble. Maurice n’est pas en reste. Ceux qui se sont rendus à la projection d’Avengers : Infinity War ont dû prendre leur mal en patience. Les longues files d’attente devant les guichets de Star attestent de la popularité du film.

Black Panther a aussi été très apprécié des Mauriciens. Shamila Ramlagan-Sahai, Manager de MCine explique qu’entre 30 000 et 40 000 spectateurs ont été accueillis sur un mois avec cinq projections par jour. « Ces chiffres montrent l’engouement que portent les Mauriciens pour Black Panther. D’abord, le film a fait un tabac dans le monde et puisque les Mauriciens sont très connectés, ils se renseignent et sont curieux de le découvrir. De plus, Black Panther met en avant la culture africaine à laquelle nous nous identifions. Des étudiants africains, qui sont actuellement à Maurice, sont venus nombreux.»

Jouer Mega Millions