Economie

Mint Globetrotter Index : Maurice parmi les destinations les plus chères

bazar Le coût du shopping peut s’avérer élevé pour les touristes.

La publication indienne Live Mint a élaboré un indice à l’intention des concitoyens voyageurs sur des coûts pratiqués dans une cinquantaine de destinations internationales les plus visitées. Il s’avère, selon le classement constitué en début du mois, que Maurice se situe presque à la moitié de la liste.

D’après le Mint Globetrotter Index, Maurice se positionne à la 24e place en termes de coûts globaux avec des dépenses moyennes de Rs 16 700 par visiteur. Comparativement, il s’agit du double du montant qu’on dépense dans la capitale indienne.

Au classement, Maurice se retrouve à la 3e place avec des paiements de Rs 800 pour ce qui est de la consommation journalière (lait, pain, fromage, fruits, eau et boissons embouteillées, vin et bière locale et tabac). En revanche, pour le shopping, le pays tombe à la 50e position avec un budget nécessaire de Rs 10 139. Ces emplettes comprennent essentiellement des vêtements et des accessoires sportifs.

Les dépenses de restauration sont estimées à Rs 1 246. Ce chiffre indique une moyenne des frais concernant un repas peu coûteux, un menu à trois plats, le prêt-à-manger et un café et place le pays à la 12e place. Les coûts de transport placent Maurice à la 45e position avec des frais de Rs 648. A noter que les données recueillies datent d’avant la majoration des prix des carburants. Pour les loisirs, les dépenses sont estimées à Rs 305 et placent le pays à la 25e place. L’hébergement dans des établissements à Maurice coûte en moyenne Rs 3 516, plaçant ainsi le pays à la 11e position.

Dans l’ensemble, ce sont les capitales nigérienne et égyptienne qui paraissent les plus attractives en termes de coûts pour les touristes indiens.  Live Mint place Maurice et Dubaï dans la même catégorie de destination élevée, dont les indices se rapprochent de la seconde moitié des destinations européennes les moins chères.

« En général, des séjours chez l'habitant ne sont pas indiqués dans la liste. Dans la série de destinations, il n’y en a que cinq où le service Airbnb n’est pas disponible, dont Maurice, les Seychelles et le Nigeria. A Dubaï, le tarif d’Airbnb est 2,4 % plus onéreux que le prix d’un hôtel trois étoiles », souligne la publication.

Elle explique que la capitale du Nigeria semble attirante puisqu’elle offre les meilleurs prix pour le shopping, presque la moitié de ceux pratiqués à Dubaï. En ce qui concerne les produits de consommation courante, l’Égypte offre les prix le plus bas, soit 34 % de moins qu’au Lagos. 

"Au milieu de ces deux extrêmes se situe le Cap. Connue pour ses activités de grande aventure, cette ville de l’Afrique du Sud se situe à la 17e place pour l’ensemble des composants de l’indice. Bien qu’elle détient un indice de valeur 57 % de plus que New Delhi, elle est largement attirante pour ce qui est du shopping", conclut la publication.