Faits Divers

Mort d’un nourrisson de huit mois : le beau-père face à la justice après deux ans

Thesy Steven Robertson Thesy Steven Robertson est accusé d’avoir mortellement agressé un nourrisson.

Thesy Steven Robertson, la vingtaine, est accusé d’avoir mortellement agressé le bébé de sa concubine, un nourrisson de 8 mois, en décembre 2015. Il fait l’objet de poursuites pénales devant la cour intermédiaire.

Thesy Steven Robertson répond d’une accusation de coups et blessures ayant causé mort d’homme sans intention de tuer devant la cour intermédiaire. Il est accusé d’avoir agressé mortellement la petite Anna Julia Mootoo, le 16 décembre 2015, à son domicile à Roche-Bois.

Lors de son procès, il a plaidé non coupable. Il est défendu par Me Alwin Juwaheer. La poursuite est représentée par Me Pooja Autar-Callichurn. Le procès est présidé par la magistrate Adeelah Hamuth. Quatorze témoins ont été assignés dans le cadre de ce procès. Selon l’acte d’accusation, le prévenu aurait infligé des coups à la fille de sa concubine. Et c’est ce qui a provoqué la mort du nourrisson. Une audience dans cette affaire est prévue le 3 avril 2018.

La petite Anna Julia Mootoo avait été transportée à l’hôpital A.-G. Jeetoo, Port-Louis, par sa mère, Natasha, deux jours après qu’elle aurait été agressée. La mère avait constaté que l’état de santé de son bébé s’était détérioré.

Maltraitance

Le nourrisson avait été immédiatement admis aux soins intensifs. Elle portait des blessures à la tête et souffrait de fractures aux pieds. Le médecin traitant avait expliqué à la mère qu’il y avait des caillots de sang dans la tête de la petite Anna. Celle-ci a subi des interventions chirurgicales, mais n’a pas survécu. Après son décès, une enquête avait été initiée par la police, qui soupçonnait un cas de maltraitance.

Par ailleurs, l’autopsie pratiquée par Sheila Prasad Jankee et Maxwell Monvoisin a conclu à des « cranio cerebral injuries ». Les deux médecins légistes ont aussi décelé une cicatrice au niveau de l’estomac, qui semble avoir été causée par des brûlures de cigarette. D’autres ecchymoses ont également été découvertes sur le cadavre. La petite Anna avait aussi des fractures à la jambe droite et à la tête.

Lors de l’enquête, la police avait, en premier lieu, interpellé la mère. Lors de son interrogatoire, elle avait indiqué, dans un premier temps, que son bébé avait fait une chute. Puis, elle est revenue sur sa déclaration. Elle a raconté qu’elle s’était rendue à la boutique et avait laissé son enfant avec son concubin Thesy Steven Robertson.

Le 23 décembre 2015, Thesy Steven Robertson a été arrêté par la police. Il a catégoriquement nié avoir frappé l’enfant lorsqu’il a été interrogé.