Faits Divers

Mort d’un nourrisson : la poursuite demande la réouverture du procès

Thesy Steven Robertson est accusé d’avoir tué un nourrisson.

Dénouement de taille dans le cadre du procès intenté à Thesy Steven Robertson entourant la mort d’un nourrisson de six mois. La poursuite a demandé la réouverture du procès après que le témoin principal s’est rétracté, le jeudi 16 août, alors que la cour intermédiaire allait prononcer son jugement. L’affaire sera de nouveau appelée le 27 août 2018 pour que la défense fasse connaître sa position sur cette motion.

Thesy Steven Robertson, soudeur de 32 ans, est poursuivi pour coups et blessures ayant causé mort d’homme. Il est accusé d’agression mortelle sur sa belle-fille, la petite Anna Julia Mootoo, âgée de six mois. Le drame s’est produit le 16 décembre 2015, à Roche-Bois.

Preuves matérielles

Le témoin principal de la poursuite est nul autre que la concubine du prévenu, la mère du nourrisson, Marie Winnie Mootoo. Celle-ci était constamment absente lors du déroulement du procès et la police devait la rechercher. Or, à l’appel de l’affaire, le jeudi 16 août, Me Pooja Autar-Callichurn, représentant la poursuite, a affirmé en cour que Marie Winnie Mootoo s’est rétractée alors qu’un jugement était attendu ce jeudi.  

L’avocate de la poursuite a alors présenté une motion pour la réouverture du procès. Elle a soutenu que le témoin aurait des preuves matérielles à avancer en cour. La magistrate Adeela Hamuth a ajourné le procès au 27 août pour que la défense fasse part de sa décision suite à la motion de la poursuite. 

Le dernier témoin de la poursuite entendu était Marie Lucie Romilda Richard, directrice de compagnie et belle-sœur du prévenu. Elle a relaté que le jour du drame, elle s’était rendue au domicile du prévenu et a constaté que le bébé avait une bosse à la tête. Vu la gravité de la situation, Marie Lucie Romilda Richard dit avoir transporté l’enfant à l’hôpital suite au refus de la mère de le faire. Anna Julia Mootoo est décédée par la suite. Les médecins légistes Sheila Prasad Jankee et Maxwell Monvoisin ont attribué le décès à des ‘cranio cerebral injuries’. D’autres blessures ont été relevées sur la petite.  

Durant l’enquête, la police avait, en premier lieu, interpellé la mère. Elle avait d’abord indiqué que son bébé avait fait une chute. Puis, elle est revenue sur sa déclaration. Elle a relaté s’être rendue à la boutique, après avoir laissé son enfant à la garde de Thesy Steven Robertson.