Politique

Paul Bérenger : «Steven Obeegadoo a eu un avertissement»

Steven Obeegadoo Steve Obeegadoo

Le leader des mauves est revenu sur la situation actuelle au sein de son parti, surtout après l’interview de Steven Obeegadoo accordé dans un hebdomadaire. Paul Bérenger a justifié la motion de blâme et a affirmé que l’ancien ministre de l’éducation a eu « un carton jaune ».

« Monn plin tann dimoun koze. Il faut faire la politique autrement. Refondre le MMM. Blablabla… Koze fasil sa, pena tax lor koze. Me vinn ek bann propozision konkret. » C’est en ces termes que Paul Bérenger a commenté l’entretien de Steven Obeegadoo accordé dans un hebdomadaire, le week-end dernier. Le leader du MMM s’est dit blessé par le contenu et le timing de cette interview. « Après avoir lu cet entretien, j’ai décidé de déposer une motion de blâme au bureau politique lundi dernier. Elle a été longuement discutée. Cette motion est synonyme d’un carton jaune (dans le jargon footballistique). C’est un avertissement bien mérité », a-t-il indiqué face à la presse, le samedi 3 février à Ébène.

Commentant un article de presse sur la situation au MMM, Paul Bérenger a souligné qu’il n’y aurait pas de revirement, ni de volte-face. « Si une personne souhaite soulever cette affaire au comité central, il devra prendre ses responsabilités. Je peux dire que la prochaine réunion du comité central, prévue le samedi 10 février, sera cruciale. » En ce qu’il s’agit de la tenue des élections au sein de cette instance, il souhaite que les échéances soient repoussées, de trois à six mois. « Selon les termes de notre constitution, les élections devraient avoir lieu chaque trois ans. Mais nous avons décidé, par bulletin secret, de repousser ce vote en raison de l’évolution de la politique dans le pays et la tenue des élections générales », a-t-il dit.

Dans le contexte d’une nouvelle orientation générale du parti, Paul Bérenger a affirmé que le MMM ne pouvait se limiter à des théories. « Notre bureau politique se réunit chaque lundi et notre comité central deux samedis sur quatre. Si les membres ont des propositions concrètes, qu’ils viennent de l’avant. Le secrétaire général et moi-même sommes toujours à l’écoute. Nous ne pouvons pas nous contenter de théories. Les élections générales sont derrière la porte. »

Questionné sur l’absence de Pradeep Jeeha à la conférence de presse samedi et à Pointe-Canon, le jeudi 1er février, Paul Bérenger a fait savoir qu’il faudrait poser la question à Pradeep Jeeha lui-même. «  Je pense que c’est une absence voulue. Il devra prendre ses responsabilités. » Concernant l’absence du député Aadil Ameer Meea, il n’a pipé mot. « Li pa la ! »

Paul Bérenger a conclu que le MMM avait déjà une orientation générale et avait déjà ses activités. « Si une personne propose une nouvelle orientation générale et de nouvelles activités, c’est son droit. »

Jouer Mega Millions