Live News

Politique : ça sent le mercato

À 40 jours de la rentrée parlementaire, l’odeur des calculs politiques plombe l’air. Des tractations seraient en cours entre les bancs de la majorité et le parti majoritaire de l’opposition. Le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) pourrait perdre certains députés, affirme-t-on. C’est le bruit qui court dans les hautes sphères politiques. Deux députés seraient concernés : il s’agit de Patrice Armance et de Dan Baboo. Il y aurait, déjà, eu des prises de contact entre des émissaires du Mouvement socialiste militant (MSM) et les députés concernés.

Toutefois, rien n’a été arrêté. D’ailleurs, dimanche soir, la voiture d’un dirigeant du PMSD a été aperçue devant la résidence du député Armance. Un membre du bureau politique du parti a simplement indiqué que le conducteur de la voiture était venu récupérer un «  tire-bouchon ». Pour sa part, le député de la circonscription no 1 reste vague quant à son avenir politique. Il nous a confié qu’il communiquerait plus tard à ce sujet. Or, un dénouement serait attendu dans les jours à venir. De son côté, Dan Baboo a démenti les rumeurs, affirmant qu’il n’y avait « rien de la sorte ».

Ces tractations auraient pour but de redistribuer les cartes pour les prochaines élections, le placement stratégique des candidats et l’établissement des assises. Certains noms sont déjà cités pour remplacer des parlementaire oranges qui, fort probablement, ne seront pas de la partie en 2019. Le MSM miserait sur du sang neuf. Deux noms reviennent souvent : Deepak Balgobin, l’actuel président de la Mauritius Housing Company et Vikram Jootun, le directeur de la Mauritius Film Development Corporation.