Live News

Priyanka, une jeune Mauricienne, brille aux îles Caïmans

Photo de famille. De g. à dr. Le frère de Priyanka, Sarvesh, sa mère Priya, son père Vikash et Priyanka

Qui a dit qu’il faut être adulte pour endosser le costume de leader ! En tout cas, Priyanka Sobrun est une jeune mauricienne qui prouve que le jeune âge peut drainer dans son sillage la maturité dans l’exercice de hautes fonctions. Rencontre avec cette leader dans l’âme qui vient d’être nommée lieutenant-gouverneur du prestigieux Key Club dans son pays d’adoption, les îles Caïmans.

Elle n’est toujours pas descendue de son petit nuage de bonheur depuis la nomination qu’il l’a dernièrement consacrée il y a quelques jours. Notre jeune compatriote est désormais lieutenant-gouverneur (l’équivalent de présidente) du Key Club de son district, les îles Caïmans. Un poste présidentiel convoité par beaucoup de lycéens.

Le Key Club est une organisation scolaire secondaire à but non-lucratif dirigé par des étudiants. Chaque établissement secondaire à son Key Club. C’est une organisation très populaire présente dans pas moins de 38 pays affiliés dont le but est de développer les compétences de leadership et de service envers ses membres. Ce club est dirigé et administré par les étudiants eux-mêmes. 

«Le fait d’occuper un poste aussi élevé à un si jeune âge me fait me distingue, m’honore. Je suis privilégiée. Bien sûr, cela a nécessité beaucoup de travail, de détermination et de sacrifices», nous confie Priyanka du haut de ses de 15 ans.

Elle est native de Maurice, mais a passé toute son enfance en Angleterre à Londres. Après une escale de trois ans à Maurice, les Sobrun mettront finalement le cap sur les îles Caïmans, malgré les protestations de ses enfants qui voulaient rester à Maurice. 

«Avant de déménager à Maurice, aussi loin que je me souvienne, mes parents m'ont toujours dit que j'étais Mauricienne, mais je n'ai jamais compris la fierté, la passion et le patriotisme qu'ils avaient pour ce pays. Quand j'ai déménagé là-bas, les vibrations uniques de l'île Maurice ont complété à parfaire mon sentiment d'identité. Aujourd'hui, je me vante du gâteau piment, des plats de poisson mauricien, du roti ou dholl puri, du channa puri... Ces saveurs contribuent à façonner la nation mauricienne diversifiée dans toutes ses composantes, mais à l’identité unique, à laquelle je suis honorée d’apporter ma contribution».

Priyanka
Priyanka célébrant sa victoire. Elle porte haut le quadricolore

En 2017, la famille Sobrun déposera ses valises à George Town, la capitale de l’île du Grand Cayman, la plus grande des trois îles qui composent l’archipel. 

Priyanka, aussi connue comme Dayanah, a toujours visé l’excellence dans ses études. Elle reçoit souvent les félicitations de ses enseignants et fait partie des élèves les plus brillants de son établissement scolaire, le John Gray High School. Les enseignants de Priyanka ne tarissent pas d’éloges à son sujet. Et motivée, elle veut à tout prix rester au top. 
«En ce moment, je suis en grade 10 et j'étudie les trois sciences, la littérature anglaise et les langues, les affaires ainsi que la comptabilité, ou encore les mathématiques. Je travaille également à l'obtention de mon certificat Microsoft Office Specialist (MOS)», souligne-t-elle toute fière.

Par ailleurs, c’est grâce à sa belle plume et ses talents d’écriture qu’elle se fait remarquer au sein de son établissement scolaire. Très vite, on lui confie le poste de rédactrice en chef de la Newsletter mensuelle du School Key Club, une responsabilité habituellement réservée aux élèves des grandes classes. Une mission qu’elle mène avec l’excellence du travail bien fait et un dévouement sans failles.

Priyanka
L'adolescente est une amoureuse d'activité nautique

Ayant un goût prononcé pour la politique, Priyanka décide de participer aux élections pour devenir responsable de district du key Club des îles Caïman, un poste qui peut la propulser d’office comme membre du comité exécutif du Key Club de l’état de Floride. Avec de nombreux avantages à la clé, comme voyager tous frais payés, avoir de nombreuses rencontres au sommet et prendre des décisions importantes. Après campagne électorale menée tambour battant, elle remporte une large victoire et décroche le poste suprême de lieutenant-gouverneur du Key Club. Une nouvelle responsabilité qui va lui ouvrir des portes jusqu’alors entrebâillées pour une jeune fille qui croque la vie à pleines dents.

Cependant, le long chemin pour s’asseoir sur le fauteuil de lieutenant-gouverneur n'a pas été de tout repos, car elle n’a pas toujours été aussi confiante et extravertie qu'aujourd'hui.

«J'étais une procrastinatrice professionnelle (rires étouffés), ce qui m'empêchait de m'organiser et j’étais incapable de respecter un grand nombre de mes délais. Il m’arrivait d’être tellement déconcentrée qu'une fois, je me rappelle m’être rendue à l’école sans mon cartable (Fous rires) ». 

Mais le plus gros obstacle à franchir pour elle, a été le fait d’être incapable de briser la glace pour aller à la rencontre de nouvelles personnes. Mais comme elle avait dans son humble viseur depuis longtemps ce poste, elle a dû apprendre à interagir avec les autres. Un grand défi pour Priyanka ! 

«Mon plus grand succès, c’est en fait la personne que je suis devenue aujourd'hui. Je suis devenue franche, confiante et organisée. Mais surtout, c'est d'être devenue à l'âge de 15 ans lieutenant-gouverneur».

Priyanka a toujours voulu changer le monde pour que celui-ci s’améliore. «Je suis reconnaissante qu'on m'ait donné l'occasion de diriger un Key Club». Une forte responsabilité qui la pousse à réussir. Donc pas le temps de chômer ! Son équipe et elle sont déjà sur la brèche pour donner le meilleur d’eux-mêmes sur le terrain.

«Mon équipe et moi-même avons déjà commencé à mettre en œuvre bon nombre de nos idées de projets, dont l'une vise à réduire les effets de la pollution», affirme-t-elle avec beaucoup de conviction dans la voix et dans les prochains actés énoncés. 

Pourtant ce poste, elle n’y serait pas arrivée toute seule. «Mes parents ont été d’un soutien extraordinaire, ils m’ont toujours poussée pour dépasser mes limites, ils sont parmi mes premières sources d’inspiration», met en avant Priyanka qui a une très bonne relation avec ses parents Vikash et Priya.

Priy
Les Sobrun lors de leur visite au pays de Bob Marley

«Il y a aussi un nombre incalculable de personnes et d'expériences qui m'ont donné cette inspiration pour faire ce que je fais. En dehors de cela, j'aime à penser que je suis née avec cet instinct naturel d'aider ceux qui m'entourent de toutes les façons possibles et en même temps de les influencer à faire de même», tout en précisant que le soutien de tous ses amis et de son grand frère Sarvesh n’ont pas été vains au final. 

Du côté de son père Vikash, originaire de Mont-Choisy, celui-ci raconte qu’il n’a jamais mis la pression sur sa fille. «J’ai toujours essayé d'inspirer mes deux enfants à viser grand dans la vie. Pourtant, je ne leur ai jamais mis la moindre pression, mais je leur ai toujours permis d'étudier à leur propre rythme». 

En dehors des études, notre jeune lieutenant-gouverneur en chef pratique la plongée sous-marine et la spéléologie. Une activité qui consiste à repérer, explorer et étudier les caves souterraines ainsi que naturelles. «J'aime aussi faire de l'escalade avec mes amis, des activités nautiques comme la natation, le canoë et le kayak, écouter de la musique et être créatif en calligraphie, en peinture et en décoration», dit-elle également. Bref en gros, tout ce qu’une jeune de son âge aime faire. Dayanah pratique aussi le netball, le football, le round ball et le cyclisme comme sports. 

Telle, une vraie leader en puissance, Priyanka est visionnaire. Elle se donne à fond dans ses études, car elle se prépare déjà pour ses études tertiaires en droit qu’elle a l’intention d’entamer dans la prestigieuse université d’Oxford. Priyanka caresse le rêve de devenir avocate un jour. «Je souhaite commencer ma carrière d'avocat à Londres puis plus tard travailler aux côtés du peuple mauricien et… pourquoi pas en tant que politicienne ?». Le message ou plutôt le cri du coeur est lancé…

drapreau

D'une superficie de 264 kilomètres carrés, les îles Caïmans, situés au Sud du Cuba, sont un territoire britannique d'outre-mer autonome localisé dans la mer des Caraïbes occidentales. La langue officielle est l’anglais. Le territoire comprend les trois îles de Grand Cayman, Cayman Brac et Little Cayman, qui sont situées au sud de Cuba et au nord-est du Honduras, entre la Jamaïque et la péninsule du Yucatán.

L’île de Grand Cayman, la plus grande, est connue pour ses stations balnéaires et ses magnifiques sites de plongée. L’île de Cayman Brac est le point de départ de nombreuses excursions de pêche en haute mer. De son côté, l'île de Little Cayman, la plus petite, abrite une abondante faune sauvage comme des iguanes en voie d’extinction ou des oiseaux marins comme le célèbre fou à pieds rouges.

Au printemps 2018, la population totale des îles Caïmans était estimée à environ 64 420 habitants, ce qui en fait le deuxième territoire britannique d'outre-mer le plus peuplé après les Bermudes. La capitale des îles Caïmans est George Town.

L’archipel est considéré comme un paradis fiscal pour les entreprises internationales et de nombreux particuliers fortunés. La monnaie utilisée est le dollar des îles Caïmans.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor