Live News

Projet de ferme éolienne à Plaine-Sophie : le CEB impose une pénalité de Rs 1,4 M à Suzlon Padgreen Co Ltd 

ferme-éolienne Le projet de construction d’une ferme éolienne à Plaine-Sophie accuse un retard d’une année.

Le consortium Suzlon Padgreen Co Ltd s’est vu infliger une amende de plus de Rs 1 million rien que pour la moitié du mois de novembre, cela en raison d’un important retard observé par le Central Electricity Board (CEB) pour le projet de ferme éolienne à Plaine-Sophie.

Initié depuis 2012, le projet de construction d’une ferme éolienne à Plaine-Sophie accuse un retard d’une année. En effet, selon le contrat signé entre le CEB et le promoteur du projet, le consortium Suzlon Padgreen Co Ltd, l’achèvement du projet avait été initialement fixé à décembre 2017. Toutefois, en raison d’une série de complications rencontrées notamment en raison de la présence d’arbres, la direction du CEB avait finalement consenti à étendre la date de soumission du projet au 12 octobre 2018. Toutefois, une année plus tard, le CEB est informé que ce n’est qu’en août 2019, que le projet pourra être achevé. Visiblement irrité par cette demande d’extension, le CEB décide d’appliquer une sanction financière contre le consortium Suzlon Padgreen Co Ltd. Une correspondance adressée, le 12 octobre 2018, par  M.S. Mukoon, Acting General Manager du CEB, a informé le consortium que la Required Commercial Operation Date (RCOD) du projet avait été fixée au 12 octobre. « We would like to remind you that the RCOD is 12 October 2018 for the purpose of the Energy Supply and Purchase Agreement (ESPA) dated 13 August 2012. Therefore, in line with Clause 5.1.5 of the ESPA, a delay damage of Rs 75 000 per day has been applied for each day of delay in the commissioning of the wind farm as from 13 October 2018 », souligne le responsable du CEB. Une pénalité de Rs 1,4 million a donc été infligée au consortium. « Cette sanction couvre en fait la moitié du mois de novembre. Mais elle devrait s’élever à un peu plus de Rs 2 millions pour les prochains mois », avance une source proche du management de l’organisme. 

Alain Hao Thyn Voon, un des directeurs de PAD&CO Ltd, entreprise qui fait partie de ce consortium, nous, a pour sa part, confirmé que la pénalité financière a déjà été réglée. « Nous avons dès le départ rencontré une série de complications notamment au niveau du site. Il s’agit d’un projet ambitieux », nous a-t-il déclaré vendredi. Un document qu’il nous a remis et qui fait l’historique du retard du projet, précise que « the first delay was the receipt of approval for felling of trees from Conservator of Forest which was received five months later, on 18th November 2014, with the request done immediately after the predevelopment period ». Ce même document ajoute que « several force majeure were granted from CEB during these 16 months since we could not acquire Planning Clearance from Ministry of Housing and Lands due to court case in respect of Outline Planning Permit approval. » Le consortium  précise également que la construction de la ferme éolienne a également fait l’objet d’un litige en cour, qui a été settled le 1er mars 2016. Alain Hao Thyn Voon précise également que le projet est à présent en bonne voie.

La direction du CEB reste toutefois sceptique concernant ce projet. On apprend que le contrat signé avec le promoteur est en train d’être analysé et la possibilité d’annulation du projet est en train d’être contemplée. « Il s’agit d’un projet qui pourrait à l’avenir se révéler être un véritable fardeau financier pour le CEB », dit-on au niveau de la direction.
 

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !