Protection de l’environnement : Hurreeram et Sinatambou pas sur la même longueur d’onde

Par Thierry Laurent O commentaire
Hurreeram et Sinatambou

L’ajournement des travaux au Parlement a été marqué par l’intervention du Chief Whip, Bobby Hurreeram, qui a déploré l’inaction gouvernementale concernant la protection de l’environnement. Le député de la majorité a essentiellement déploré le fait que l’ESA Study 2009, qui avait été réalisée par des experts étrangers, n’ait pas été mise en œuvre.

Bien que Bobby Hurreeram se dit aussi conscient du fait que le développement économique est un facteur clef pour le pays, il estime que cela ne doit pas se faire au détriment des ressources naturelles de Maurice.

Le député de la circonscription No 12 (Mahébourg/Plaine-Magnien) a également décrié le fait que les lois qui régissent le secteur de l’environnement tombent sous plusieurs départements et différents ministères, ce qui est incohérent, selon lui.

Répondant aux arguments de son collègue, le ministre de l’Environnement, Étienne Sinatambou ne s’est pas montré du même avis. Pour lui, il est faux de dire que le gouvernement n’a pas à cœur la protection de l’environnement.

Le ministre explique que le fait que les lois concernant la protection de l’environnement tombent sous différents ministères permet de mieux répondre aux enjeux environnementaux. Par ailleurs, il a affirmé que Maurice est signataire de 25 conventions internationales relatives à la protection de l’environnement.