Actualités

Réclamation frauduleuse au HRDC : un responsable de compagnie épinglé par l’ICAC

icac Le siège de l’Icac au Réduit Triangle.

L’Independent Commission Against Corruption (ICAC) a épinglé un responsable d’une compagnie dans le sillage de l’enquête sur les réclamations d’argent frauduleuses au Human Ressources Development Council (HRDC). Mercredi 24 avril, les enquêteurs ont arrêté Oodaye Kumar Lungut, directeur de Sunrise Academy.

La Commission anticorruption reproche à Oodaye Kumar Lungut d’avoir faussé des données fournies au HRDC. Ce qui lui aurait permis d’empocher Rs 1 million, pour rémunérer des programmes de formation fictifs, sous le Training Grant System. Cette enquête de l’Independent Commission Against Corruption devrait déboucher sur d’autres interpellations.

Selon les enquêteurs de l’ICAC, les faits remontent à 2014. Ainsi, 58 recrutements pour des formations intéressent les limiers du Réduit Triangle. Lors des investigations, un élément les a intrigués : une réservation effectuée par la compagnie auprès d’un parc de loisir, dans le cadre de l’organisation d’une fête destinée aux employés.

Blanchiment d’argent

En 2014, une usine de renom avait sollicité les services d’une compagnie pour dispenser des cours de formation dans le domaine de la communication. Sitôt cette formation terminée, le directeur de ladite société a soumis un rapport au HRDC. Mercredi 24 avril dans la journée, Oodaye Kumar Lungut a été présenté devant la justice. Une accusation provisoire de blanchiment d’argent a été logée contre lui. L’ICAC a déjà obtenu le feu-vert du bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) dans cette affaire, pour poursuivre son enquête et entamer des poursuites.

En épluchant des documents, les enquêteurs ont été intrigués par des informations faisant état de deux autres sessions de formation, dispensées aux employés de deux autres compagnies. Les documents mentionnent une journée d’activités récréatives, dans un parc d’attractions situé dans l’ouest. Pour les besoins de l’enquête, l’ICAC a procédé à l’audition de certains employés dudit parc. Leurs soupçons se sont révélés positifs. « Les employés du parc nous ont confirmés qu’il n’y a jamais eu de réservation pour une quelconque formation, que c’était uniquement pour faire la fête. »

Ainsi, lors de demandes de remboursement, la compagnie en question avait tenté de faire croire que des cours étaient dispensés ce jour-là. Des réclamations à hauteur d’un million de roupies ont été formulées auprès du HRDC, comme le prévoit le Training Grant System. La semaine dernière, Harish Bheemul, avait été le premier suspect épinglé par l’ICAC, dans le sillage des enquêtes sur les réclamations frauduleuses auprès du HRDC. Harish Bheemul avait, par le biais de sa compagnie, réclamé des paiements sous le Youth Employment Program (YEP). D’autres individus seront convoqués dans les jours à venir par les hommes de Navin Beekarry.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • I want to grow my income