Live News

Reconduction de Bérenger aux fonctions de leader : des voix s’élèvent contre l’exercice de samedi

mmm Le leader du MMM avait insisté sur le fait que sa motion soit votée par bulletin secret.

Quelques jours après le vote à bulletin secret pour reconduire Paul Bérenger à la tête du Mouvement militant mauricien (MMM), des voix discordantes remettent en question le leadership de ce dernier.

Les contestataires soutiennent que le vote n’était ni libre ni secret. En outre, cela ressemblait à une mise en scène. À signaler que Paul Bérenger avait, le samedi 10 février, soumis sa démission comme leader des mauves à la réunion du Bureau politique, qui a duré une dizaine de minutes et à la rencontre du comité central juste après. La motion de démission de Paul Bérenger a été mise au vote au comité central. Résultat : 63 ont voté en faveur du maintien de Paul Bérenger comme leader, six membres se sont abstenus et neuf autres ont voté contre.

Candidat potentiel

L’objectif, selon certains, était que la motion de blâme contre Steeve Obeegadoo, votée par le Bureau politique, il y a deux semaines, ne soit pas débattue par le comité central. D’ailleurs, un membre de ce comité avait inscrit une motion en ce sens à l’ordre du jour, ainsi qu’une autre pour débattre de la proposition de faire de Madan Dulloo un candidat potentiel au poste de Premier ministre pour une durée de deux ans.

Après le vote sur la proposition de démission de Paul Bérenger, les deux motions ont été retirées par celui qui les avait inscrites à l’ordre du jour. Un soutien fort en faveur de Steeve Obeegadoo aurait pu miner l’autorité de Paul Bérenger qui avait fait voter la motion contre l’ex-ministre de l’Éducation au Bureau politique, deux semaines plus tôt.

Au cours d’un point de presse après le vote, Paul Bérenger a affirmé avoir pris cette décision à la suite des remous qui secouent le parti, « ki donn limpresyon ki mo pe akros mwa a sa post lider-la » et en raison d’un « certain nombre d’hypocrites ek degou osi ». Personne n’a voulu débattre de la question au comité central. Ces individus, dit-il, se sont contentés de se cacher derrière le vote à bulletin secret.

Toutefois, un votant soutient que c’est justement le principe du vote à bulletin secret. C’est-à-dire permettre à chacun de s’exprimer en toute liberté. Nous avons tenté en vain de joindre des membres de la direction du MMM, mardi, pour recueillir leur impression.