Politique

Saute d’humeur de l’ex-ministre Dayal

Raj Dayal

« Ma démission comme ministre, en 2016, continue à me causer d’énormes préjudices. Je demande à Pravind Jugnauth de me rétablir dans mes droits». C’est la déclaration faite par Raj Dayal à Radio Plus, mercredi, alors que les spéculations vont bon train autour d’une éventuelle démission de sa part comme député de la circonscription No 9 (Flacq.Bon/Accueil). Cette déclaration de l’ex-ministre de l’Environnement intervient quelques jours après l’affidavit qu’il a juré en Cour suprême dans lequel il affirme avoir été forcé à démissionner de son poste de ministre dans le sillage de l’affaire «Bal Kouler». 

Dans une déclaration à Radio Plus, vendredi dernier, après avoir juré son affidavit, le député du Mouvement socialiste militant avait indiqué que la «seconde étape de mon action sera révélée cette semaine.» Raj Dayal demande au Premier ministre de le rétablir dans ses droits, car avec le procès auquel il fait face dans l’affaire «Bal Kouler» en cour intermédiaire, il ne peut, dit-il, honorer ses engagements envers ses mandants. Toutefois, cette saute d’humeur de l’ancien ministre ne semble pas préoccuper le Prime Minister’s Office (PMO), qui soutient avoir obtenu des garanties du député qu’il ne démissionnerait pas.

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !