Politique

Shakeel Mohamed : «Les Standing Orders n’ont pas été respectés»

Shakeel Mohamed Shakeel Mohamed

Shakeel Mohamed, député du Parti travailliste, a évoqué une possible « falsification du hansard ». Il a expliqué, lors d’une conférence de presse le 22 mai, qu’il a enquêté sur la présentation d’une motion de Ravi Rutnah la semaine dernière et a écrit une lettre à la Speaker en ce sens. Il ajoute que les membres de l’Assemblée nationale qu’il a interrogés n’ont pas vu Bobby Hurreeram « rise and second » la motion.

Shakeel Mohamed a envoyé des captures d’écran des vidéos de la séance à la Speaker. Il cite le Standing Order 39 et souligne que les règlements ne parlent pas de « faire signe au Speaker » pour seconder une motion.

Pour sa part, Arvin Boolell est revenu sur la question de Ritish Ramphul sur les revenus que le gouvernement n’obtient pas lorsque des terrains sont convertis dans le cadre des projets Smart City. Cette question cible l’industrie sucrière.

« Les planteurs les travailleurs et les artisans ont un droit. La composition du comité exclut les petits planteurs et favorise les corporations. »

Osman Mahomed, de son côté a fait mention de Rs 15 milliards que le gouvernement s’est engagé à verser au nom de Mauritius Telecom. Il commentait la question de garantie de l’emprunt contracté par Mauritius Telecom pour le projet Safe City. Le projet vise à installer 2 500 caméras dans le pays.

En toute conformité
S’expliquant sur la motion de Ravi Rutnah, la Speaker souligne que le Chief Whip Bobby Hurreeram a respecté les Standing Orders. Elle s’est appuyée sur les procès-verbaux du Clerk de l’Assemblée nationale qui, selon elle, sont en conformité avec le Standing Order 15. La Speaker a tranché pour dire que le point avancé par Shakeel Mohamed ne tient pas et que la motion ne sera pas annulée.