Actualités

Si la résolution est votée…et alors ?

Jean Claude de l’Estrac et Jocelyn Chan Low. Jean Claude de l’Estrac et Jocelyn Chan Low.

La résolution, si elle est votée, ne contraindra le Royaume-Uni à rien. Elle n’aura tout au plus qu’une valeur de recommandation, comme l’indique la Charte même de l’Onu. Alors, à quoi bon ? Les avis divergent sur le sujet. Voici un résumé de ce qu’ont dit des observateurs et acteurs concernés :

  • Milan Meetarbhan, ancien ambassadeur de Maurice à New York : l’ex-diplomate estime que la résolution ajouterait à la pression internationale sur les Britanniques, sans compter que cela les embarrasserait également.
  • Jean-Claude de l’Estrac, ex-ministre des Affaires étrangères: « Ce n’est pas en faisant ces gesticulations qu’ils vont faire partir les Américains de Diego Garcia. »
  • Jocelyn Chan Low, historien : « Il faut commencer une campagne de lobbying auprès de la presse internationale. L’opinion publique a un rôle à jouer en diplomatie. »
  • David Snoxell, coordinateur du Chagos Islands All-Party Parliamentary Group : « Maintenant que le Royaume Uni a obtenu le soutien des USA, je crains qu’il continue à ignorer l’avis consultatif mais cela pourrait ne pas durer longtemps. L’actuel gouvernement britannique est instable à cause du Brexit. »

Notre service WhatsApp. Vous êtes témoins d`un événement d`actualité ou d`une scène insolite? Envoyez-nous vos photos ou vidéos sur le 5 259 82 00 !

  • Oeudor