[Vidéo] Son père périt noyé sous ses yeux : Kevish, 15 ans, raconte le drame

Par Kendy Antoine O commentaire
Goind Sooreea

Une partie de pêche entre père et fils a viré au drame mercredi. Goind Sooreea, 49 ans, et son fils Kevish, 15 ans, s’étaient rendus à La Prairie, au Morne pour une partie de pêche. Mais, une vague a fait chavirer leur embarcation. Goind Sooreea n’a pas survécu. Le drame s’est joué sous le regard impuissant de l’adolescent.

Kevish est sous le choc. Nul ne s’attendait à un tel drame. Goind et son fils partageaient la même passion. Ils avaient quitté la maison vers 5 heures, dit l’adolescent. C’est sur l’embarcation du père qu’ils se sont rendus à La Prairie. La journée avait bien  commencé. « Nous avons fait une première prise et nous sommes revenus à terre avant de reprendre la mer ».

Mais lors de cette seconde partie de la journée, le malheur a frappé. Il était aux alentours de 13 heures. « Enn cou enn vag inn vini, inn devir bato », poursuit le garçon. Les deux se sont retrouvés à l’eau. « Naze al ziska lor brizan », lui a dit Goind à son fils. Suivant les directives de son père, le jeune Kevish a pu nager jusqu’au récif. « Je me suis retourné pour voir où était mon père. Il a coulé », explique-t-il. « J’étais fatigué et ne pouvait retourner vers lui. J’ai vu un autre bateau et j’ai alerté ses occupants ». C’est ainsi que l’alerte a été donnée aux éléments de la garde-côte de Bel-Ombre. 

L’adolescent a pu être sauvé. Un hélicoptère de la police s’est rendue sur place et a survolé les environs. Ce n’est que vers 16 h 30, soit trois heures plus tard, que la police a pu retrouver Goind Sooreea. Son corps sans vie a été repêché et transporté à la morgue de l’hôpital Victoria, Candos, pour une autopsie prévue mercredi soir.

Famille inconsolable

Les proches de Goind Sooreea sont sous le choc. Tous peinent à croire que ce passionné de la mer a quitté ce monde aussi brusquement. Sa sœur et son épouse sont inconsolables. Voilà quelques années que ce propriétaire d’une pâtisserie à la One Way, Chemin-Grenier, avait acquis cette embarcation. « Il était un amoureux de pêche et de chasse également », dit un proche de la victime. Il ne ratait jamais une occasion pour se rendre en mer. 

Pour cela, il pouvait compter sur son cadet Kevish. « Tou le semen li al lapes », lâche-t-il. Beaucoup d’habitants de la localité se sont empressés pour se rendre au domicile de la victime pour lui rendre hommage. « Nous nous connaissions depuis des années. C’est difficile de penser qu’il est mort. Il était pourtant bon nageur », nous dit un ami. Les funérailles de Goind Sooreea sont prévues ce jeudi.

Un second cas de noyade à Blue Bay

Mercredi noir sur nos côtes. Un cas de noyade a été enregistré à Blue Bay vers 18 heures. Le corps sans vie d’un homme d’une cinquantaine d’années a été repêché par les éléments de la garde-côte de Blue Bay. La police enquête. L’autopsie est prévue ce jeudi.