Un cycliste tué par un autobus : le chauffeur prend la fuite après le drame

Par Kendy Antoine O commentaire
Goorooduth Boodhee et Vivekanand Bannewari.

Le nombre de morts sur nos routes ne cesse d’accroître. Après le trépas de ces deux habitants de Flacq, il s’élève à 60 depuis le début de l'année.

La barre des 60 morts atteinte

Vendredi, Goorooduth Boodhee, alias Rajen et âgé de 57 ans, circulait à vélo, à Flacq, lorsqu’un autobus l’a percuté. Ce planteur, un habitant de Poste-de-Flacq, n’y a pas survécu. Le conducteur d’autobus a pris la fuite après ce drame.

La victime était sorti de son domicile vers 6 heures et se rendait sur son lieu de travail, dans une plantation à Bel-Air-Rivière-Sèche, Flacq, au moment de l’accident. « Rajen avait l’habitude de laisser son vélo chez un ami, à Flacq, pour ensuite prendre un taxi, afin de se rendre à la plantation », indique son neveu Ravin.

Le trajet quotidien de ce père de famille lui a été fatal. Arrivé à la hauteur de la rue François Mitterand, à Flacq, juste à côté du stade Auguste Volaire, le cycliste a été renversé par un autobus individuel et s’est retrouvé sous le véhicule. La police de Flacq et les pompiers ont été mandés sur place mais il était déjà trop tard pour le planteur. L’autopsie révèle qu’il a succombé à de multiples blessures. Après l’accident, le chauffeur a pris la fuite. À vendredi après-midi, il était toujours recherché par la police de Flacq.

À La Porte Providence, où habite Rajen, c’est la consternation. « Linn ress anba sa bis la enn demi her », s’indigne un proche de la victime, qui a été une des premières personnes sur le lieu de l’accident. « Tou letan sa bann bis la roul vitt. Mem pasazer dan bis gayn per kan pass laba », fulminent des parents de Rajen.

La victime laisse derrière lui son épouse Mala et deux filles, âgées de 16 et 20 ans. Les funérailles de Rajen ont eu lieu vendredi après-midi.

Un motocycliste meurt après avoir heurté un chien

Vivekanand Bannewari, 67 ans, a, lui, perdu la vie après un accident survenu le vendredi 13 avril. Alors que cet habitant de Bonne-Mère allait rendre visite à sa nièce à l'hôpital sur sa motocyclette, il a percuté un chien et est tombé. Grièvement blessé, il s’est retrouvé à l’unité de soins intensifs de l’hôpital de Flacq.

Près d'une semaine plus tard, le sexagénaire a poussé son dernier soupir. Jeudi, l’autopsie pratiquée par le Dr Prem Chamane, médecin légiste, a révélé qu’il avait succombé à une septicémie.

Vicky Bannewari, le fils de la victime, explique que son père avait eu plusieurs côtes fracturées. « Ce n’est qu’au bout de trois jours que le personnel soignant a constaté qu’il avait des côtes fracturées. Pour moi, c’est de la négligence. »

Les deux belles-sœurs Peerthee unies dans la mort
Cette semaine, la route a encore été meurtrière, avec le double drame survenu à Montagne-Blanche mercredi soir. Anita, 51 ans, et Rangeeta Peerthee, 36 ans, traversaient la route lorsqu’une fourgonnette les a heurtées de plein fouet. Elles n’ont pas survécu à ce terrible choc. Aux enquêteurs, le chauffeur a expliqué qu’il ne les avait pas vues. La disparition brutale des belles-sœurs Peerthee a bouleversé tout un village.