Faits Divers

Un pompier dépouillé et agressé au sabre : un suspect de 17 ans, battu et remis à la police par le public

Jean P.C Le jeune suspect, lynché par les membres du public.

Voilà une leçon qu'il n’est pas prêt d’oublier. En plus de se retrouver derrière les barreaux, Jean P.C. 17 ans, se retrouve avec des bleues et une blessure à l’arcade sourcilière.

Suspecté de vol avec violence commis sur un pompier, à Montagne-Longue, le 18 mai, un jeune homme a été battu par les membres du public avant d’être remis à la police. Son complice est toujours recherché.

Danesh (prénom fictif), 36 ans, explique qu’ils sont nombreux à posséder une plantation dans sa région. Depuis quelques temps, leur dur labeur est anéanti par des voleurs. Le vendredi 18 mai après-midi, ce combattant du feu se trouvait dans sa plantation quand il a été surpris par un inconnu. « Il devait être aux alentours de 17 h 30. J’effectuais des travaux lorsque j’ai vu un individu marchant tout près de mon enclos. Je pensais qu’il allait voir sa famille qui habite la localité », nous relate la victime.

Vaquant à ses occupations, le pompier ne s’est pas soucié de ce dernier. « Monn apenn bess mo latet ki misie-la ti deza devan moi. Linn dir mwa donn tou seki to ena », se souvient-il. Comme l’homme le menaçait avec un sabre, la victime n'a pas eu d’autres choix que de sortir son portefeuille et son téléphone.

« Monn dir li pran tou », ajoute-t-il. Mais, au moment où Danesh croyait que le malfrat allait partir, ce dernier lui a asséné plusieurs coups de sabre. « Il m’a frappé à la tête une première fois. Puis d’autres coups ont suivi. J’ai essayé de me défendre. J’ai attrapé le sabre et je l’ai bousculé. Linn riss sab-la et linn apiy mwa ek enn miray. Monn oblizer larguer », nous explique-t-il.

« Zot inn ale kasyet »

Son agresseur a ensuite pris la fuite. « Son complice l’attendait sur une motocyclette plus loin. » Les deux suspects ont démarré en trombe.  Sans perdre un instant, Danesh a pris sa voiture pour se rendre à l’hôpital SSRN, Pamplemousses. « En route, j’ai aperçu la motocyclette des malfrats. Ils l’avaient laissée près d’un champ de canne. Une voiture est arrivée, j’ai informé le chauffeur que je venais de me faire attaquer et que j’avais repéré la motocyclette des malfaiteurs. » Voulant à tout prix les mettre hors d’état de nuire, Danesh est sorti de la voiture malgré ses blessures. « Enn ladan inn rod batt mwa enkor apre zot inn ale kasyet. »

La police de Montagne-Longue et la CID de Pamplemousses ont été alertées. Des recherches ont eu lieu dans la région à la recherche des suspects. « Peu après, des personnes ont aperçu l’un des agresseurs. » Ils se sont précipités sur lui et l’ont frappé. La police est alors intervenue. « Il s’agissait de Jean P.C, 17 ans qui pilotait la motocyclette », nous dit la victime qui a été hospitalisée. Le suspect a été conduit dans les locaux de la CID de Pamplemousses tandis que son complice a pris la fuite. Jean P.C a avoué sa participation dans ce vol avec violence. Il relate que son ami l’a contacté : « pou tras enn lavi». Il a reçu des soins à l’hôpital et a comparu devant le tribunal de Pamplemousses lundi sous une charge provisoire de vol avec violence. La police a objecté à sa remise en liberté sous caution.