Faits Divers

Vacoas Detention Centre : le CCID s’intéresse aux normes administratives

CCID

À qui la faute ? L’enquête du Central Criminal Investigation Department (CCID) sur l’affaire du Vacoas Detention Centre avec les détenus Kusraj Lutchigadoo et Ashish Dayal s’oriente désormais sur la répartition des responsabilités.

Ainsi, l’enquête des Casernes centrales, placée sous la supervision de l’Assistant-commissaire de police (ACP) Devanand Reekoye, vise à faire la lumière sur les normes administratives qui sont en vigueur au sein de ce centre de détention.

Des responsables du centre seront appelés à s’expliquer sur les procédures en vigueur. Jusqu’ici, le Divisional Commander de la région a déjà fourni un premier statement. D’autres policiers concernés seront appelés à donner des détails de leur scheme of duties. Parallèlement, les enquêteurs tentent de déterminer si les images vidéos pourraient contenir des éléments utiles au dossier.

Le CCID reproche aux policiers Akashsing Goomany, Jacques Henry Augustin et Amitsing Narain d’avoir comploté avec les détenus Ashish Dayal et Kusraj Lutchigadoo afin de permettre à celui-ci de quitter provisoirement les quatre murs du centre de détention. À l’issue de leur inculpation, les trois policiers ont retrouvé la liberté conditionnelle contre une caution de Rs 7 000 et  une reconnaissance de dette de Rs 100 000 chacun.

D’autre part, une équipe du CCID poursuit l’exercice de visionnage des images enregistrées par les caméras CCTV du Vacoas Detention Centre. D’autres éléments portant sur le fonctionnement de ce centre intéressent les limiers qui veulent identifier ses failles. Dans cette optique, d’autres policiers devraient être appelés à fournir leurs versions aux enquêteurs du CCID. Les Casernes centrales veulent établir l’origine de la faute. Les procédures pour assurer la garde des détenus et les accès seront abordés lors d’un des prochains volets de l’enquête par les hommes de l’ACP Devanand Reekoye et ses lieutenants, les surintendants de police (SP) Mannaram et Appaya.


Dayal et Lutchigadoo inculpés de complot

Ashish Dayal et Kusraj Lutchigadoo seront formellement accusés de complot ce mercredi 23 mai. Dans le cadre de cette enquête, ces deux présumés trafiquants de drogue seront accusés provisoirement d’avoir tenté de porter atteinte à l’image de la force policière. Ils sont soupçonnés d’avoir agi de mèche avec les trois constables du Vacoas Detention Centre afin de permettre à Kusraj Lutchigadoo de quitter le centre de détention en catimini pour quelques heures. 

Le PC Narain ramené par la CID

Alors qu’il était attendu aux Casernes centrales comme ses deux autres collègues, le constable Narain n’avait pas donné signe de vie jusqu’aux alentours de 11 heures le mardi 22 mai. La décision avait même été prise pour enclencher les procédures d’arrestation. Au final, la police a été informée que le constable Narain était au domicile d’une de ses proches dans le Sud. Il s’est présenté au poste de police de Curepipe, où des limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de ce poste l’ont interpellé. Il a été conduit aux Casernes centrales vers 12 h 30 à bord d’une fourgonnette de la CID.