People

Vashinee Bheemul ou la technologie jusqu'au bout des doigts

Vashinee Bheemul Vashinee Bheemul a toujours été passionnée par la technologie.

Vashinee Bheemul, CEO de Vector Technology, est passionnée par son métier. Sa formation de Software Engineer l’a permis d'exercer des rôles techniques au sein de divers projets dans des entreprises et d'évoluer vers un rôle de CEO. Malgré des missions de responsabilité, le plus important pour elle reste l’art de créer et de se réinventer.

Vashinee Bheemul a toujours été fascinée par la création de nouvelles choses. C’est pour cela qu’elle s’est lancée dans le secteur des technologies. Elle a d’ailleurs créé sa propre entreprise Vector Technology qui propose des services du numérique avec une expérience maîtrisée sur le développement de logiciels et d’applications sur mesure pour la gestion des données en entreprise. « Nous proposons des solutions pour la numérisation des données », soutient Vashinee Bheemul.

Ses  clients sont des banques, des assurances, des hôpitaux et les leaders du marché de la technologie et de la communication.  Elle  cible également le back-office des smart-cities, car les services proposés par Vector Technology sont en adéquation avec le concept d’une ville intelligente.

Avec une équipe de 15 experts informatiques, son entreprise crée chaque jour des solutions numériques avec lesquelles il est possible de suivre l’évolution du travail d’équipe, d’être au courant des dossiers en cours, de gérer des clients, des appels, des contacts, des prises de rendez-vous et de tout ce qui fait le quotidien d’une  entreprise.

Aujourd’hui, avec les logiciels de Vector Technology, il suffit de quelques clics pour retrouver des informations précises parmi une multitude de données. « Aujourd’hui, mon entreprise est en pleine croissance sur un marché qui grandit plus vite que nous pouvions l’espérer. Ainsi, il y a un besoin d’innover tous les jours. L’écosystème bouge très vite avec de nouveaux besoins et nous nous efforçons de donner le meilleur », se réjouit la CEO. 

Des obstacles

La technologie la passionne depuis des années déjà. « Alors qu’on était encore dans les années ‘80, je rêvais qu’un jour les gens puissent communiquer à travers un écran. J’inventais sans cesse mon univers numérique et à la fois fantastique, où il suffisait d’appuyer sur un bouton pour qu’un évènement se produise », raconte-t-elle.  Elle entendait souvent à la radio que les lauréats allaient faire des études de Software Engineering à Londres. À la fin des années ‘90, c’était le boom de l’informatique. « Pour moi, il était donc évident qu’un jour je ferai une formation de Software Engineer pour que je puisse mettre mon imagination à l’œuvre et créer », soutient notre interlocutrice.

Et si aujourd’hui, elle est CEO de sa propre compagnie, c’est parce qu’elle a travaillé dur pour en arriver là. Le plus grand défi auquel elle a dû faire face lors de son parcours ? Obtenir un premier emploi après ses études. « On rentre au pays avec un beau diplôme, mais sans expérience, c’est difficile de se faire embaucher », déplore-t-elle.  D’ailleurs, elle se souvient avoir envoyé des dizaines de curriculum vitae sans jamais recevoir de réponses. « Il faut bien commencer quelque part et toutes les propositions deviennent des opportunités. Puis en étant en poste, il y a un temps d’adaptation, car on réalise que les théories apprises à la fac ne conviennent pas forcément au monde du travail », dit-elle. Avec le temps, elle réalise que ces obstacles nous forcent à grandir et à sortir de notre zone de confort.

Est-ce qu’elle a un souhait en particulier pour le futur? L’expansion de la boîte dans les régions africaines est un projet qui lui tient à cœur. « Et pourquoi ne pas créer de nouvelles applications mobiles avec des valeurs ajoutées vers les consommateurs », conclut-elle.


Ses filles, sa passion

Vashinee Bheemul est une épouse comblée et une maman de deux petites filles. « Comme je suis passionnée de mon métier, je suis également passionnée par mon rôle de maman au quotidien. Mes filles sont ma source d’inspiration et même quand je suis au travail, je reste en contact avec elles », dit-elle. Grâce à un logiciel, Vashinee sait quand elles se réveillent et à quels jeux elles jouent sur la tablette.

« Je pense que les mamans sont multifonctionnelles. À titre d’exemple, pendant que je prépare le goûter et avant de déposer les enfants à l’école, je réfléchis d’ores et déjà aux tâches professionnelles », confie notre interlocutrice. Pour elle, c’est une question de compréhension et de bienveillance.