Faits Divers

Veeren Connection : une femme d’affaires de l’Ouest entendue par l’ICAC

icac

Après l’obtention des Documentary Evidence, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) a procédé à l’interrogatoire d’une femme, promoteur immobilier de renom à Flic- en- Flac, dans la journée du jeudi 22 février. 

C’est suite à l’interrogatoire de la sœur de Tony Riacca,  que l’ICAC a porté son attention sur cette femme d’affaires. Lors de son interrogatoire, elle a confirmé à l’ICAC que Tony Riacca avait l’intention de faire l’acquisition d’un bungalow. Ce qui explique des transferts d’argent sur sont compte. « Il s’agissait d’un dépôt à hauteur de Rs 400,000 », a-t-elle expliqué aux enquêteurs.  La  raison évoquée  est qu’elle effectuait une transaction immobilière, car la sœur de Riacca voulait  acheter un bungalow, estimé à Rs 3 millions. 

Dans le QG de l’ICAC jeudi, la femme d’affaires a été confrontée à des dépôts et retraits bancaires. Elle a été appelée à s’expliquer sur la provenance de cet argent. Dans le sillage de cette même enquête, l’ICAC a interrogé des responsables de la compagnie Sunshine Auto. Ils ont confirmé que la sœur de Tony Riacca avait acheté une voiture  de leur société.

Depuis un mois, les enquêteurs de l’ICAC étaient sur la piste de la sœur de Tony Riacca. Ce n’est que la semaine dernière qu’ils ont obtenu l’autorisation de la Cour Suprême pour passer au crible son compte bancaire. Les enquêteurs estiment qu’elle n’a pas les moyens nécessaires pour effectuer d'importantes transactions relevées sur son compte bancaire.