Adieux déchirants à Keshava Appadoo : les proches sont révoltés

Par Ellvina Nallan O commentaire
Keshava Appadoo.

Tanuja Appadoo perd son deuxième fils en trois ans. Keshava, 27 ans, a été percuté par une Jaguar conduite par Veer Luchoomun dimanche à Forbach, Cottage. Les funérailles du jeune homme ont eu lieu lundi. Ses proches pensent qu’il y a eu cover-up.

Dernier hommage à Keshava Appadoo, « Lion » pour ses proches. Ils étaient nombreux à se réunir, lundi, au domicile du défunt à L’Espérance Piton pour lui dire adieu. Les proches de Keshava sont terrassés par la douleur.

« C’est un nouveau coup du sort. Après avoir perdu un fils qui luttait contre une  maladie, je perds maintenant un autre fils dont la vie a été arrachée brutalement. Ils me manquent. C’est difficile de continuer sans eux. Perdre deux enfants est la pire des souffrances. Zot finn aras lavi mo prins », confie Tanuja qui a le sentiment d’avoir perdu une partie d’elle-même.

Les cousins de Keshava  ne cachent pas leur colère. L’un d’eux, Nissan Appadoo, n’arrive toujours pas à accepter que Keshava s’en est allé pour toujours. « Je pense qu’il y a eu une tentative de cover-up dans cette affaire. La police doit faire son enquête sans aucune ingérence politique. Tout doit être fait dans la transparence. Mo mem si mo loto finn tap avek enn lisien, mo sagrin e mo leker fermal, me sa sofer-la so exkiz pa pou retourn mwa mo kouzin. On ne peut consommer des boissons alcoolisées et conduire. C’est toute une famille qui est détruite à cause de cela », fulmine Nissan.

Un autre cousin de Keshava, qui a voulu garder l’anonymat, est également révolté. « Zordi ou komet enn deli ek sorti lor kosion finn vinn enn lamod dan sa pei la, si ti enn ti dimoun ki ti fer sa, ti pou met li andan e sanala linn fini sorti. C’est inadmissible. La loi doit s’appliquer pour tous », dit le cousin.

Lundi, vers 16 heures, les proches de Keshava se sont rendus sur les lieux du drame pour une prière.

Pour rappel, Keshava Appadoo a perdu la vie à Forbach, Cottage, aux petites heures de dimanche. Il a été percuté par une Jaguar conduite par Veer Luchoomun. Le conducteur avait 63 microgrammes d’alcool dans le sang.

Cet habitant de L’Espérance Piton, âgé de 27 ans, voyageait en croupe sur une mobylette pilotée par Natraj Bhojraz qui habite la même localité, quand l’accident s’est produit. L’ami de Keshava est toujours admis en clinique où son état de santé est jugé critique.


Quand Veer Luchoomun s’emporte

Veer Luchoomun, surnommé ‘Big Boss’, était agacé face aux questions du Défi Quotidien. Il montrait des signes d’irritation. Sollicité pour une réaction en fin d’après-midi, lundi, Veer Luchoomun s’est brièvement expliqué. « J’ai déjà donné ma version des faits à la police », a-t-il expliqué. Quand nous avons abordé le volet alcool et conduite, il dira : « Mo ti ena enn irzans. Eski ou la polis ou ? Kifer ou pe bizin poz tou sa kestion la ? Monn fini dir seki mo ti ena pou dir la polis e mo pena oken komanter pou fer », avant de raccrocher.


Veer Luchoomun présente ses sympathies

Veer Luchoomun  en présence de son  homme de loi, Steeven Sauhoboa.

Arrêté dimanche, Veer Luchoomun, qui avait 63 microgrammes d’alcool dans son haleine, a été admis dans une clinique. Lundi, à sa sortie, il a été conduit au poste de police de Piton pour son interrogatoire. Il a été interrogé en présence de son homme de loi, Me Steeven Sauhoboa. Il a fourni quelques détails aux enquêteurs. Quant à ce qu’il a bu, il a fait valoir son droit au silence. Après son interrogatoire, il a comparu devant le tribunal de Pamplemousses sous une charge provisoire d’homicide involontaire. Il a dû fournir une caution  de Rs 12 000 pour retrouver la liberté conditionnelle.

À sa sortie, Veer Luchoomun a fait une déclaration à la presse. « Je suis vraiment  désolé. Je présente mes sincères sympathies à la famille Appadoo. Et j’affirme qu’il n’y a pas eu de cover-up. Je ne sais pas d’où cela sort. Je laisse la police faire son travail. En ce qui concerne ma santé, je dois retourner à la clinique pour mon traitement », explique Veer Luchoomun.

Quant aux quatre proches de Veer Luchoomun qui se trouvaient dans la Jaguar, ils seront interrogés très prochainement.