Barlen Munusami : «Privilégiez le Bob»

Par Jean Claude Dedans O commentaire
Barlen Munusami

Boire ou conduire. C’est le conseil que donne l’expert en sécurité routière. Pour Barlen Munusami, pour les fêtes, il est préférable de louer les services d’un Bob pour rentrer sain et sauf.

« Un chauffeur distrait est un danger mortel sur nos routes »

Cette année, les morts s’enchaînent...
Le constat est très lourd, voire alarmant. C’est plus grave qu’une épidémie. 156 morts, sans compter les blessés qui peuvent mourir un mois après. Cela demande une attention particulière, car cela touche des familles.

Quels sont les facteurs qui ont conduit vers cette hécatombe ?
Le comportement de certains chauffeurs est déplorable. Il y a trop d’infractions des codes de la route de leur part. Leur attitude est déplorable. Malgré certaines lacunes au niveau de l’octroi des permis de conduire, il faut reconnaître que les chauffeurs mauriciens, dans l’ensemble, sont bons, mais certains manquent d’observation et de concentration. Un chauffeur distrait est un danger mortel sur nos routes.

Parmi les tués et les blessés, il y a les motocyclistes...
Les motocyclistes sont les accidentés les plus fréquents et c’est un phénomène mondial. Un enjeu planétaire. Ils savent qu’ils adorent zigzaguer, doubler à gauche, ne respectant pas les lignes blanches et font de la vitesse. Certains portent des casques sans les boucler ou qui sont bon marché, sans aucune protection. D’autres portent un casque rien que pour ne pas avoir une contravention mais pas pour leur sécurité. C’est une question de mentalité.

Il faut reconnaître, à la décharge des motocyclistes, que les voitures et camions ne les respectent pas...
C’est un fait que les voitures et camions ne respectent pas les motocyclistes, jugeant que s’ils les percutent, ils n’auront presque rien comme bobos. Tout ce qui a trait à la route, il faut un plan d’action.

Un exemple concret ?
On parle d’une moto école. Si c’est pour un but lucratif, ce sera néfaste pour la classe moyenne et les démunis, car ce sont ces personnes qui font de la moto. Qui pourra payer Rs 20 000 pour des leçons de conduite d’une moto. Il ne faut pas copy and paste ce qui se fait ailleurs. Il faut un modèle tailor made.

Il semble que les tests d’alcoolémie à la sortie des boîtes de nuit porte ses fruits...
La répression apporte des résultats rapides, mais à court terme. À titre d’exemple, les inforoutes et les débats dans les médias apportent des résultats. On pousse les conducteurs à respecter les règles, de corriger leur mauvais comportement. Cette année, avec l’accord des responsables de boîtes de nuit, la police peut pénétrer dans les aires de stationnement privés et tester les conducteurs avant qu’ils ne prennent le volant. On le fait pour protéger et le chauffeur et les autres usagers de la route. Si leur taux d’alcoolémie est élevé, nous leur demandons de laisser leur voiture et de prendre un taxi ou de se faire raccompagner par un proche ou ami qui est sobre.

Est-ce à dire que la répression est inefficace ?
La répression est efficace, parfois pas, dépendant de la compétence des conducteurs au volant. Certains croient qu’en faisant de la vitesse, c’est grisant. Mais, ils ne pensent pas aux conséquences d’une fauss manœuvre.

Pour les fêtes de fin d’année, est-ce mieux d’avoir un Bob ?
La lutte contre l’insécurité est l’affaire de tout le monde. Si, parmi un groupe, il y en a un qui ne boit pas, il est préférable que ce soit lui qui prenne le volant. Ou alors, il y a un service de Bob payant qui existe, donc je conseille aux automobilistes que s’ils veulent fêter et consommer de l’alcool, de privilégier un Bob. Au moins, ils rentreraient chez eux après les fêtes sains et saufs. Car, être pris sous l’effet de l’alcool comporte une amende de Rs 20 000 et une suspension du permis de conduire d’une année. En sus de la cellule de dégrisement.

Donc, privilégiez le Bob.