HiRes Media : le rêve sud-africain d’un directeur artistique mauricien

Par Vijayan Ayassamy O commentaire
Morganum Ponambalum

La passion et le talent peuvent mener loin. Originaire de Saint-Pierre, Morganum Ponambalum est un mordu du graphisme. Il a lancé son agence HiRes Media.

Il manie la souris et le clavier avec dextérité. Morganum Ponambalum fait appel à son sens de la créativité pour proposer des solutions. Depuis décembre dernier, il est le directeur-général et directeur artistique de HiRes Media.

« Tout jeune, je me suis intéressé au design et j’avais pris la décision, à 19 ans, d’y faire carrière. J’ai commencé à faire des stages chez Lovells Printing. En 2001, j’ai eu l’opportunité de me joindre à l’équipe d’Imagine Communication sous la direction de Jean-Marie Richard. Je travaillais sous la houlette d’Yvan Vivien et de Stephan Hitillambeau. J’ai contribué à plusieurs projets des grandes entreprises comme Air Mauritius, Barclays ou Naïade, entre autres », dit-il.

C’est ainsi qu’il trace sa voie en améliorant sa connaissance dans le métier de l’imprimerie et du design. À 20 ans, il quitte sa paisible localité de Petit-Verger, Saint-Pierre, pour terminer ses études supérieures à Durban.

Après trois ans, Morganum Ponambalum est diplômé en graphisme et conception de site Web de Hirt & Carter avant d’obtenir sa maîtrise en communication intégrée et marketing d’IMM. Par la suite, il trouve de l’emploi dans des grandes agences de publicité dans cette ville située sur le littoral de l’océan Indien. En 2005, il lance sa compagnie et réalise divers projets avant de se joindre à l’équipe d’une importante agence d’édition numérique sud-africaine, Lensky. C’est à lui que revient le rôle de coordonner des événements dans la ville de Durban. 

L’année suivante, il procède au lancement de la première édition Ukhongolose de l’ANC et de son site Internet. Il a aussi été impliqué dans l’organisation de la 10e convention de la Global Organisation of People of Indian Origin dans de nombreux endroits à Durban. De plus, il a initié le premier festival de musique à la New Beach de Durban qui a vu la participation de 45 DJ et 15 000 spectateurs.

En 2012, Morganum Ponambalum se joint à un ami pour lancer un journal de province, le Dumelang News. « La publication est vite devenue le principal journal de la communauté dans la province de Free State. C’est ainsi que je me suis installé dans ce canton en juin 2013. Désormais à Bloemfontein, je me suis impliqué dans plusieurs projets qui ont permis la création d’emplois pour les habitants de cette région », dit-t-il.

Outre le journal, Morganum Ponambalum fera de 2013 à 2016, de la conception et créera des stands d’exposition pour la Free State Tourism Authority. C’est d’ailleurs sa conception qui a obtenu la meilleure récompense de design. « J’ai aussi travaillé sur d’autres projets que je ne peux pas divulguer puisqu’ils émanent du gouvernement », souligne-t-il

Engagé dans le social

Pendant ses heures libres, il s’adonne à la lecture ou voyage. « Mais j’aime aussi aider les autres. Siégeant sur le conseil d’une organisation non-lucrative, j’aide cette association qui milite contre les abus sur les femmes et les enfants. Je pratique les valeurs que m’ont transmises mes parents, c’est pourquoi je me suis engagé  dans le social », dira Morganum Ponambalum.

Notre compatriote doit sa réussite, dira-t-il, à l’attention qu’il accorde à ses clients en leur proposant de la nouveauté à des prix à portée de la main. « Lorsque vous démarrez une entreprise en Afrique du Sud ou ailleurs, vous devez avoir des outils nécessaires pour le marketing et assurer la croissance des affaires. J’ai observé que les petites entreprises n’arrivaient pas à trouver ces outils à des prix accessibles. Donc, je leur ai présenté des forfaits abordables et tout le monde y trouve son compte », confie Morganum Ponambalum.

Sa compagnie a récemment été nominée lors du troisième Annual Free State Youth Entrepreneurship Awards. Elle a remporté un trophée dans la catégorie Social Enterprise Sector « Cette récompense m’encourage à m’engager davantage dans la gestion mon entreprise. J’entends aider les autorités à relever d’importants défis comme le chômage, entre autres. »

Morganum Ponambalum est aussi engagé dans quatre autres business, notamment la construction, la menuiserie en bois, la menuiserie métallique et l’entretien général. Il compte un effectif d’une vingtaine de personnes.

Il est attaché au consul de Maurice au Kwazulu Natal depuis 2009 où il aide les entreprises sud-africaines à investir à Maurice à travers le Board of Investment. Il offre également ses services à la diaspora et aux Sud-Africains.