Les collèges privés font appel à des experts pour améliorer leurs résultats

Par Annick Daniella Rivet O commentaire
Houmayoun Soobadar

« Nous n’avons pas à rougir face aux collèges d’État. Nos derniers résultats aux examens du SC sont aussi bons, sinon meilleurs dans certains cas », souligne Houmayoun Soobadar, président de la Managers Private Secondary School Union (MPSSU).

Il n’empêche que les membres de la MPSSU, se réunissant le mardi 23 janvier, sont déterminés à rehausser le niveau de l’éducation réservée à leurs élèves. Ainsi a-t-il été décidé qu’on procédera « dans les prochains jours au recrutement des experts devant servir de guide pour rehausser le niveau de l’enseignement ».

Il est devenu nécessaire d’agir, selon les managers des collèges secondaires privés : « Les derniers résultats démontrent que seulement 50 % des élèves ont obtenu des credits dans les core subjects. Ce qui démontre que le système entier est malade et demande à être revu. À notre niveau, nous souhaitons améliorer la situation. Au cas contraire elle va empirer », prévient le président de l’association.

Le syndicat souhaiterait également que les autorités se penchent sur la qualité d’étude offerte au primaire. Comme le souligne notre interlocuteur, « ce sont ces élèves avec un niveau inférieur qui n’arrivent pas à suivre le rythme au secondaire ».

La MPSSU se réjouit aussi de la bataille ayant abouti à la révision des critères à 3 credits pour passer en Grade 12. Selon Houmayoun Soobadar, cette mesure permettra à  quelque 4 000, voire 5 000 élèves de poursuivre leurs études.