Metro Express : mega embouteillages en perspective ?

Par Jean-Marie St Cyr O commentaire
Metro Express

Contre vents et marées, le métro léger est désormais sur les rails avec les travaux qui ont débuté sur les différents sites, entre Rose-Hill et Port-Louis. Divers plans de déviation sont prévus.

Un grand chamboulement est prévu au niveau de la circulation routière dans le centre-ville de Rose-Hill, avec les travaux du métro léger qui ont officiellement commencé dans cette localité, le vendredi 26 janvier. Outre les automobilistes, le programme de déviation dans cette région va aussi toucher les voyageurs par autobus.

Notamment ceux qui avaient l’habitude de prendre le bus à l’arrêt en face de la New Arab Town et à la gare routière de la place Cardinal Margéot. À partir de ce lundi 29 janvier, ils devront bien se renseigner pour se retrouver.

Ces changements concernent les passagers utilisant les autobus de Rose-Hill Transport empruntant le trajet Port-Louis-Rose-Hill en passant par la route Hugnin (A1) ; Port-Louis-Rose-Hill en passant par Barkly (1C) ; Rose-Hill-Bassin en passant par le Traffic Centre Jean Louvet (40) ; Port-Louis-Rose-Hill en passant par les Résidences Roches-Brunes et Trèfles (145).

Tous les autobus au départ de la place Margéot vont emprunter les rues Dr Maurice Curé, Gladstone et Labourdonnais pour atteindre la rue Boundary. Un arrêt est prévu à la rue Gladstone à côté du kovil, à l’arrière de l’école Notre-Dame des Victoires.

En sens inverse, les autobus emprunteront les rues Dr Maurice Curé et Prince de Galles, en sortant de la rue Boundary. Un arrêt est prévu à la rue Dr Maurice Curé. En sus des passagers par autobus, il y a aussi un déplacement des taxis à la place Cardinal Margéot. Ils seront stationnés sur le parking payant longeant la gare routière.

« Il y a plusieurs plans de déviation. Tout a été mis en œuvre pour minimiser les inconvénients », affirme Dev Beekharry, senior adviser au Bureau du Premier ministre. Des brochures d’explication, propres à chaque localité, seront distribuées aux habitants des régions concernées pour les informer des différentes déviations et de la durée des travaux. Mais ces dispositions parviendront-elles à éviter les inconvénients additionnels, à un carrefour où la circulation est souvent bloquée ?

Et le problème risque de se corser à partir de la deuxième semaine de février avec la fermeture de la rue Duncan Taylor qui longe le stade de Rose-Hill. La date précise sera annoncée dans les prochains jours, nous a-t-on fait comprendre. Ainsi, tous les véhicules qui empruntent cette route en passant par la rue Boundary pour aller vers le centre-ville, vont devoir emprunter la rue Labourdonnais.

Ceux passant par la route Elias, en direction de la rue Boundary, seront dirigés vers la nouvelle route temporaire qui vient d’être aménagée. La rue Maurice Curé sera, elle, fermée à partir de sa jonction avec la rue Duncan Taylor.

Depuis le 16 janvier, un plan de déviation a aussi été mis en place à Richelieu au niveau de la Chebel Branch Road. Une bretelle a été aménagée afin de ne pas perturber la circulation dans cette zone.

D’importants travaux sont annoncés du côté de Pailles pour la troisième semaine de février. Cela concerne la rue Philippe Rousset, à côté du terrain de football. Une bretelle temporaire y sera aménagée. Des travaux sont aussi prévus du côté du Caudan et graduellement, c’est tout le tracé du Metro Express qui se dessinera jusqu’à ce que les rails soient posés.

Il est à noter que les travaux vont se dérouler de jour comme de nuit, mais le gros œuvre est prévu uniquement pendant la journée pour ne pas incommoder les résidents. Ce projet va coûter Rs 18,8 milliards.