Meurtre de Selvina Seeneevassen en 2014 : Vijay Ramnial déclare n’avoir jamais eu l’intention de tuer sa maîtresse

Par Kursley Thanay O commentaire
Vijay Kumar Ramnial

Quatre ans après le drame, Vijay Kumar Ramnial, un maçon de Rivière-du-Rempart, a plaidé coupable, le mardi 30 janvier, du meurtre de sa maîtresse, Selvina Seeneevassen, commis le 30 janvier 2014. Il n’a pas digéré le fait que sa compagne épouse le propriétaire de sa maison. La sentence sera prononcée le 6 février 2018.

«En dépit de ce que j’ai pu faire, je présente mes excuses à la famille de Selvina. Je n’ai jamais eu l’intention de la tuer. » C’est en ces termes que Vijay Kumar Ramnial, un maçon de 46 ans, demeurant à Plaine-des-Roches, Rivière-du-Rempart, s’est adressé à la cour d’assises ce mardi 30 janvier. Actuellement en détention, Vijay Kumar Ramnial a plaidé coupable du meurtre de sa maîtresse Selvina Seeneevassen, née Munnaroo. Celle-ci, alors âgée de 25 ans, a été poignardée en plein cœur le 30 janvier 2014 à St-Louis, Surinam.

Vijay Kumar Ramnial a comparu, mardi, devant le juge Benjamin Marie Joseph. Il était escorté par des éléments de la Special Supporting Unit. Il est défendu par Me Mithilesh Lallah. La poursuite est représentée par Me Vijay Appadoo, assistant Directeur des poursuites publiques.

« Li dir mwa li touy so mari »

À l’heure des plaidoiries, la défense a rejoint la suggestion de la poursuite pour dire qu’une peine de trente ans de prison ne serait que justice dans cette affaire. Cinq témoins ont été appelés à la barre. Ils sont le Dr Maxwell Monvoisin, médecin légiste; l’Assistant surintendant de police Mohamad Osman Mohit; le chef inspecteur Danraj Kumar Goolaup; le constable Luc Barry et l’inspecteur Prithiviraj Rughoonundhun,

Ce dernier a présenté en cour les aveux de Vijay Kumar Ramnial à la police. Il a relaté qu’il s’est marié à l’âge de 18 ans. Il a eu quatre enfants avec sa femme. Le 14 février 2013, il a rencontré la victime pour la première fois dans l’enceinte du tribunal de Mapou.

Selvina Seeneevassen habitait alors Mahébourg. Tous deux ont échangé leurs numéros de téléphone. « Li ti dir mwa li marie me li pik so mari e li touy li », relate Vijay Kumar Ramnial dans sa déposition. Selon ce dernier, la victime voulait refaire sa vie avec un autre homme. Étant intéressé, il a fait sa demande à la victime, après avoir quitté sa femme.

Le couple a emménagé dans une maison à Surinam. Toutefois, en décembre 2013, Vijay Kumar Ramnial est arrêté dans une affaire de vol. Durant sa détention, il a appris que Selvina Seeneevassen entretenait une liaison avec le propriétaire de la maison qu’il louait à Surinam. Pire, sa compagne venait le voir au parloir avec deux suçons au cou.

Pris de jalousie, il a décidé de « donn li enne koreksion ». Libéré sous caution, il apprendra plus tard que sa maîtresse vivait à Surinam avec le propriétaire de la maison. Il se rend sur place en voiture. Il dit avoir ramassé un couteau sur le chemin, le long d’un champ de canne à sucre. Sur place, il a appris que la victime avait épousé religieusement le propriétaire de la maison.

Après avoir piqué une tête dans l’eau, Vijay Kumar Ramnial a décidé d’en finir. Muni du couteau, il a pénétré dans la nouvelle demeure de Selvina Seeneevassen. Celle-ci a tenté de s’enfuir et s’est retrouvée coincée dans la cuisine. Il lui a alors assené un coup de couteau à l’abdomen. Après son forfait, il a pris la fuite et lancé l’arme sur le toit en tôle profilage.