Bourse : retour timide des investisseurs étrangers en janvier

Par Vijayan Ayassamy O commentaire
Bourse

Après l’abandon de Rs 258,7 millions sur le marché boursier en décembre dernier, les investisseurs étrangers ressurgissent timidement en ce début d’année. Ils ont été des acheteurs  pour un montant  net de Rs 4,9 millions. 

Ils ont acquis principalement, en janvier dernier, Rs 19,86 millions de ENL Land et Rs 6,16 millions de MCBG. Ils ont cependant écoulé avant tout Rs 6,27millions de GRIT et Rs 4,17 millions du conglomérat d’IBLL. 

Le chiffre d’affaires pour ce premier mois de l’année est de Rs 1, 384 milliard, orienté à 58,5% sur MCBG et PAD. Le premier groupe bancaire du pays a terminé janvier avec une  hausse de 0,7% à Rs 275 avec un niveau au plus bas de Rs 271 et à un prix le plus fort à Rs 280,50. Les indices ont été en hausse avec le Semdex et le Sem-10  de 1,8% et 2,2% à 2 255,66 et 431,23 points respectivement.

Au cours du mois, la SBMH, la Banque centrale du Kenya et la Kenya Deposit Insurance Corporation sont tombées d’accord pour déterminer des modalités obligataires pour l’achat des actifs et passifs de la Chase Bank (Kenya) après le processus de dissociation. 

Par ailleurs, la Reserve Bank of India a octroyé une licence à la SBMH pour opérer une filiale en toute propriété à 100 % sur le sol indien. Du côté de MCBG,  la souscription de Rs 2 milliards de billets de premier rang non-garantis a connu un certain succès avec des demandes de Rs 3,1 milliards reçues. En raison de cette sursouscription, les investisseurs auront une attribution de 100 % pour  un maximum de Rs  4 millions et 33,346 % pour des sommes supérieures à Rs 4 millions. Les premiers billets ont été négociés le 23 janvier dernier.

La filiale de MCBG, MCB Real Assets, a confirmé son intention d’acquérir les parts minoritaires de COVIFRA, soient 8,8 millions de titres à Rs 22,50. Cette dernière était propriétaire de l’établissement Club Med, situé à Pointe-aux-Canonniers. Il sera cependant toujours loué au Club Med selon un contrat à long terme sous ce label. 

Le conseil d’administration d’Ascencia a annoncé que la Cour  suprême a approuvé le plan d’arrangement  relatif à sa filiale Bagaprop. Conformément à ce régime, Ascencia a émis 46,6 millions de nouveaux titres ordinaires le 22 janvier sans valeur nominale à Atterbury Mauritius Consortium (Pty) à Rs 13,32.