HSC 2017 : les lauréats se confient

Par DEFIMEDIA.INFO . O commentaire
hsc 2017

Fin du suspense pour ceux qui aspiraient à obtenir une bourse de l’Etat. La liste des lauréats cuvée 2017 a été proclamée ce lundi 5 février. Chez les filles, le Queen Elizabeth College s’est une nouvelle fois taillé la part du lion en décrochant neuf lauréates.

Chez les garçons, le collège Royal de Port-Louis a obtenu le plus grand nombre de boursiers, soit dix, suivi du collège Royal de Curepipe, qui en a décroché cinq.

Les lauréats de la cuvée 2017 se sont confiés au Défi Quotidien :

SCIENCES

Nom : Ryan Basava Reddi
Âge : 17 ans
Adresse : Curepipe
Collège : John Kennedy College
Choix de carrière : Ingénierie/médecine
Prénom et profession de la mère : Sujata, Assistant radiographer
Prénom et profession du père : Devalingum, éducateur
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Les recteurs doivent sensibiliser davantage les élèves aux méfaits de la drogue.
Nom : Zubeida Hafsah Banon Dahoo
Âge : 18 ans
Adresse : Belle-Vue Maurel
Collège : Droopnath Ramphul State College
Choix de carrière : Psychologie
Prénom et profession de la mère : Aasiza, institutrice
Prénom et profession du père : Feroz, Manager
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
En créant des opportunités dans les secteurs économique et scientifique.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
En sensibilisant les enfants.
Nom : Kheshika Devi Bissessur
Âge : 18 ans
Adresse : Port-Louis
Collège : Droopnath Ramphul State College
Choix de carrière : Ingénierie
Prénom et profession de la mère : Parita, fonctionnaire
Prénom et profession du père : Sewsunkur, Prison Officer
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
En créant des opportunités et en réduisant le nombre de travailleurs étrangers.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
À travers des campagnes de sensibilisation.

Nom : Souhayl Ahmad Sooltangos
Âge : 18 ans
Adresse : Rose-Hill
Collège : Collège du Saint-Esprit
Choix de carrière : Médecine
Prénom et profession de la mère : Klaheeda, femme au foyer
Prénom et profession du père : Mahmud Ahmad, dentiste
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut libérer des postes pour eux en prônant la méritocratie.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
En encadrant les élèves dès leur plus jeune âge.
Nom : Shaista Cassam-Mariette
Âge : 18 ans
Adresse : Quatre-Bornes
Collège : Queen Elizabeth College
Choix de carrière : Actuariat
Prénom et profession de la mère : Shakila Cassam-Mariette, Marketing Manager
Prénom et profession du père :
Robert Mariette, General Manager
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut améliorer le niveau de l’éducation offerte dans les universités mauriciennes et la méritocratie doit primer.
Nom : Nadiya Jaunboccus
Âge : 18 ans
Adresse : Camp-Yoloff, Port-Louis
Collège : Queen Elizabeth College
Choix de carrière : -
Comment résoudre le problème
du chômage parmi les diplômés ?
La première étape serait une diversification de l’économie. J’ai aimé l’idée de Roshi Bhadain de créer une base de données afin de mieux contrôler les postes vacants et d’avoir des informations sur les personnes qui recherchent un emploi. Il faut aussi s’assurer que la méritocratie prime.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faut plus de sensibilisation.

Nom : Nidarshana Nidhi Aujayeb
Âge : 18 ans
Adresse : Brisée-Verdière
Collège : Queen Elizabeth College
Choix de carrière : Médecine
Prénom et profession de la mère : Nivedita Aujayeb, avocate
Prénom et profession du père : Luchmyparsad Aujayeb, avocat
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
En créant plus d’opportunités pour les jeunes.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faut davantage de sensibilisation.
Nom : Sin Fai Lam Audrey Xiao Yuli
Âge : 18 ans
Adresse : Roches-Brunes
Collège : Queen Elizabeth College
Choix de carrière : Informatique
Prénom et profession de la mère : Dorine Sin Fai Lam, fonctionnaire
Prénom et profession du père : Sin Fai Lam Daniel, Trader
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut diminuer l’âge de la retraite.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
En encadrant mieux les jeunes et en soutenant les parents.
Nom : Tanweer Faatimah Kurmoo
Âge : 18 ans
Adresse : Phœnix
Collège : Queen Elizabeth College
Choix de carrière : Médecine
Prénom et profession de la mère : Yasmine Kurmoo, employée de mairie
Prénom et profession du père : Anwar Hussein, employé du CEB
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
En créant de nouvelles filières comme la biomédecine.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faut davantage de campagnes de sensibilisation.

Nom : Geetika Luchun
Âge : 18 ans
Adresse : Rivière-du-Rempart
Collège : Queen Elizabeth College
Choix de carrière : Analyste
Prénom et profession de la mère : Babita, System Analyst
Prénom et profession du père : Ashok, Charge Nurse
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut étendre le marché de l’emploi et aller au-delà des filières traditionnelles. Il faut aussi plus de méritocratie et abattre le népotisme.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faut plus de surveillance et d’implication de la part du personnel scolaire. Il faut aussi responsabiliser l’étudiant.
Nom : Emmanuel Espiègle
Âge : 18 ans
Adresse : Grande-Montagne
Collège : Rodrigues College
Choix de carrière : Ingénierie
Prénom et profession de la mère : Marie-France, assistante-directrice d’école
Prénom et profession du père : Decanty, enseignant
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
De nos jours, les jeunes ont peur de prendre des risques pour créer l’emploi.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faut davantage de campagnes de sensibilisation, car la situation est alarmante. 
Nom : Estelle Julia Perrine
Âge : 18 ans
Adresse : Port-Mathurin
Collège : Rodrigues College
Choix de carrière : Ingénierie ou recherche
Prénom et profession de la mère : Marie-Josée, employée de banque
Prénom et profession du père : Jean-Nil, superviseur de banque
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
On peut résoudre le problème des diplômés-chômeurs en créant des emplois qui correspondent à leurs créneaux respectifs.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Tout repose sur des campagnes de sensibilisation sans relâche, puis sur un durcissement des lois au niveau des collèges.

Nom : Bushan Rugbursing
Âge : 18 ans
Adresse : Rose-Hill
Collège : Collège Royal de Port-Louis
Choix de carrière : Ingénierie
Prénom et profession de la mère : Raksha, femme au foyer
Prénom et profession du père : Toolseeram, médecin
Comment résoudre le problème
du chômage parmi les diplômés ?
Il faudrait vérifier les secteurs dans lesquels les jeunes s’engagent et aussi suivre les cours appropriés. La science marine peut être une des filières les plus prometteuses.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Déterminer la source du problème et surtout avertir les plus jeunes des effets néfastes de la drogue, car selon moi ce sont eux les plus vulnérables.
Nom : Jean Rivaldo Ravina
Âge : 18 ans
Adresse : Pistache, Rodrigues
Collège : Marechal College
Choix de carrière : Médecine ou enseignement
Prénom et profession de la mère : Marie, femme au foyer
Prénom et profession du père : André Benjamin, retraité
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Je pense que dès le début, on doit pouvoir expliquer les avantages et désavantages des filières. Les jeunes auraient ainsi un aperçu des perspectives d’avenir avant de faire leur choix.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
On doit avant tout expliquer l’impact et les effets néfastes de la drogue aux jeunes.
Nom : Brandon Tan Chin Hian
Âge : 18 ans
Adresse : Port-Louis
Collège : Dr James Burty David SSS
Choix de carrière : La physiques
Prénom et profession de la mère : Haiyan, boutiquière
Prénom et profession du père : Nicholas, boutiquier
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Cela dépend des filières. Aux infos, j’ai vu que certains, qui ont étudié la médecine, ont des problèmes à trouver du travail. Je pense qu’il y a d’autres filières à explorer, surtout là où il y a des opportunités comme l’informatique.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faut des personnes qui veillent au grain dans des lieux stratégiques. Ces choses se font dans des endroits discrets. La vigilance est donc de mise. 

Nom : Wasiim Muhammad Kausmally
Âge : 18 ans
Adresse : Plaine-Verte
Collège : Collège Royal de Port-Louis
Choix de carrière : Science
Prénom et profession de la mère : Veevaghee, femme au foyer
Prénom et profession du père : Ajmal, comptable
Nom : Jason Ryan Ah Chuen
Âge : 18 ans
Adresse : Port-Louis
Collège : Collège Royal de Port-Louis
Choix de carrière : Informatique
Prénom et profession de la mère : Jening, gérante de compagnie
Prénom et profession du père : Reynold, IT Manager
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
L’introduction du PSAC est une bonne chose. Elle permet une formation à la fois théorique et pratique. Ce sera un avantage pour les jeunes.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faudrait cibler les élèves et leur parler. Chaque personne accro à la drogue se trouve dans une situation différente. Il faut donc traiter au cas par cas.
Nom : Ryan Nehal Ramnarain
Âge : 19 ans
Adresse : Rose-Hill
Collège : Collège Royal de Port-Louis
Choix de carrière : Mathématiques
Prénom et profession de la mère : Prithee, femme au foyer
Prénom et profession du père : Ridishwarnuth, hommes d’affaires
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut encourager le savoir-faire de chacun, au lieu de se focaliser uniquement sur l’aspect académique.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
L’erreur c’est d’attaquer les consommateurs au lieu d’arrêter ceux qui vendent la drogue. Il y a une faille dans le système. Les consommateurs paient les pots cassés, alors qu’ils sont eux-mêmes victimes de la drogue. De ce fait, le problème reste entier. De plus, c’est un fléau qui se renouvelle. Il faut plutôt se demander pourquoi la société a-t-elle besoin de drogue ? C’est peut-être lié à des problèmes sociaux ou familiaux. 

Nom : Krishna Kushalsingh Oohit
Âge : 18 ans
Adresse : Rose-Belle
Collège : Collège Royal de Port-Louis
Choix de carrière : Médecine
Prénom et profession de la mère : Nirma, enseignante  
Profession du père : Enseignant et Head of Maths Department
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut savoir choisir sa filière, savoir où il y a des débouchés et surtout être sûr que ce domaine n’est pas saturé.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
En encourageant des campagnes de sensibilisation et l’écoute et en éduquant les parents ainsi que les enfants sur les méfaits de la drogue.
Nom : Noormummad Uzayr Eshan Tegally
Âge : 19 ans
Adresse : Port-Louis
Collège : Collège Royal de Port-Louis
Choix de carrière : Médecine ou Actual Science
Prénom et profession de la mère : Ameenah, femme au foyer
Prénom et profession du père :
Eshan, homme d’affaires
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
La seule façon d’éradiquer la drogue, c’est de renforcer les lois. Elles doivent être plus sévères. Il faut davantage de policiers autour des écoles et plus de caméras dans les endroits isolés de l’école. 
Nom : Chandika Soondram
Âge : 18 ans
Adresse : Quatre-Bornes
Collège : Dr Maurice Curé State College
Choix de carrière : Biochimie
Prénom et profession de la mère : Bina, femme au foyer
Prénom et profession du père : Visranaden, cadre dans la fonction publique
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
En créant davantage d’emplois.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Avec plus de campagnes pour sensibiliser les jeunes.

Nadiya Jaunbocus : «Je dédie ma réussite à ma grand-mère»

Si la plupart des lauréats de la cuvée 2017 ont attribué leur réussite à leurs parents, la situation est différente pour Nadiya Jaunbocus. Elle a réussi haut la main, malgré l’absence de sa mère dans sa vie. En fait, Nadiya a passé toute sa scolarité sous l’aile protectrice de sa grand-mère maternelle Nazmoon Abdulkorim.

Son histoire est émouvante. Les lauréats de la cuvée 2017 étaient entourés de leur parents. Mais Nadiya Jaunbocus, lauréate du Queen Elizabeth College dans la filière Sciences, était, elle, accompagnée de sa grand-mère au collège après l’annonce des résultats.

Les larmes aux yeux, la grand-mère raconte qu’elle avait pris en charge sa petite-fille quand celle-ci n’avait que trois ans. « Après le décès de ma fille, Nadiya était sous ma responsabilité. Quand elle était petite, elle savait qu’elle avait perdu sa mère et que j’étais sa grand-mère. C’est une fille qui mérite le bonheur. »

Recevant une pension de retraite, la grand-mère a fait tout son possible pour que sa petite-fille puisse étudier. Elle révèle que toute la famille a soutenu Nadiya dans ses études et elle est la première lauréate de la famille. « Nous savions que Nadiya serait lauréate, vu qu’elle était très appliquée dans ses études. Elle prenait des leçons particulières régulièrement. Toute la famille est fière d’elle. »

Nadiya se félicite de son exploit. « Ma grand-mère m’a toujours soutenue. Elle est tout pour moi. » La préparation pour devenir lauréate avait débuté dès que Nadiya était en Lower VI. Celle-ci précise qu’elle a toujours gardé un équilibre entre les activités académiques et parascolaires. « J’estime que pour réussir, il faut non seulement se concentrer sur l’aspect académique, mais aussi miser sur l’épanouissement », ajoute la lauréate. Nadiya n’a pas encore fait son choix sur les études supérieures qu’elle entamera, mais elle compte poser ses valises en Amérique.


ÉCONOMIE

Nom : Marie Alyssa Soobrayen
Âge : 18 ans
Adresse : Rose-Hill
Collège : Queen Elizabeth College
Choix de carrière : Comptabilité
Prénom et profession de la mère : Vanessa, manager
Prénom et profession du père :
Siven, inspecteur de police
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut employer moins d’étrangers.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
La sensibilisation et une surveillance plus rigoureuse.
Nom : Emma Perrine
Âge : 18 ans
Adresse : Terre-Rouge
Collège : Rodrigues College
Choix de carrière : Économiste ou Policy Analyst
Prénom et profession de la mère : Janick, couturière
Prénom et profession du père : Stenio, sergent de police
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Les étudiants doivent faire des choix de carrière qui sont en demande pour l’avancement de l’économie. Ils doivent aussi flairer les filières qui sont saturées.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Par le conseil, la formation des jeunes et une sensibilisation régulière. Les parents ont un grand rôle à jouer dans l’éducation de leurs enfants.
 
Nom : Hillary Roussety
Âge :
18 ans
Adresse :
Grand-Baie
Collège :
Rodrigues College
Choix de carrière :
Comptabilité
Prénom et profession de la mère :
Fabienne, fonctionnaire
Prénom et profession du père :
Jean Eudes, chauffeur de taxi
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut s’orienter davantage sur la création d’emplois dans divers secteurs. Il y a beaucoup de personnes qualifiées, mais pas suffisamment de travail.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Le meilleur moyen d’y parvenir est d’organiser des activités sociales.

Nom : Nabeel Hingun
Âge :
19 ans
Adresse :
Vacoas
Collège :
Collège Royal de Curepipe
Prénom et profession de la mère :
Ackbaree, self-employed
Prénom et profession du père :
Richard, manager dans une banque.
Nom : Himnish Harshil Hunma
Âge :
18 ans
Adresse :
Vacoas
Collège fréquenté :
Collège Royal de Curepipe
Choix de carrière :
Ingénieur ou économiste
Prénom et profession de la mère :
Sadhna, Principal Biochemist
Prénom et profession du père :
Shyam, manager
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
À travers des campagnes de sensibilisation dans les médias
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
À travers la sensibilisation
 
Nom : Zakiyyah Noorally
Âge :
18 ans
Adresse :
Pamplemousses
Collège :
Droopnath Ramphul State College
Choix de carrière :
Informatique
Prénom et profession de la mère :
Asmaa, femme au foyer
Prénom et profession du père :
Yousuf, commerçant
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Encourager les jeunes à étudier les matières en fonction de la demande
du marché.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
En s’attaquant à la source et en menant des campagnes de sensibilisation sur les problèmes liés à la drogue.

Nom : Sai Heshant Bissessur
Âge :
18 ans
Adresse :
Curepipe
Collège :
Collège Royal de Curepipe
Choix de carrière :
Finance/comptabilité
Prénom et profession de la mère :
Reshma, enseignante
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
À travers une meilleure formation des personnes.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
En adoptant des lois plus sévères et en menant des campagnes de sensibilisation
Nom :Tavisen Veeramoothoo
Âge : 19 ans
Adresse : Pointe-aux-Sables
Collège : Collège Royal de Port-Louis
Choix de carrière : Finance/Comptabilité
Prénom et profession de la mère : Madevi, enseignante de mathématiques
Prénom et profession du père : Ganessen, consultant en management
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut revoir la qualité de l’éducation. Il y a beaucoup qui se laissent influencer dans leur choix de filière. Auparavant j’étudiais les sciences, mais j’ai opté pour les chiffres par rapport aux opportunités.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Une bonne entente entre le staff et les collégiens est importante. C’est grâce à la communication que les problèmes seront résolus.
Nom : Haidar Ali Tooreea
Âge :
18 ans
Adresse :
Plaine-Verte
Collège :
Collège Royal de Port-Louis
Choix de carrière :
Comptabilité
Prénom et profession de la mère :
Razia, commerçante
Prénom et profession du père :
Riaz, commerçant
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut revoir les qualifications délivrées par les universités. Il faudrait mettre davantage l’accent sur les stages et la pratique, pas seulement sur la théorie. Les employeurs cherchent quelqu’un qui a de l’expérience, pas uniquement des qualifications.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
L’accent doit être mis sur l’éducation. C’est primordial pour sensibiliser les jeunes à ce qui est bien ou pas. Ils doivent être aussi assez intelligents pour savoir faire la part des choses.

Nom : Cheryl Lo-Thiap-Hing
Âge :
18 ans
Adresse :
Floréal
Collège :
Dr Maurice Curé State College
Choix de carrière :
Comptabilité
Prénom et profession de la mère :
Flavia, manager
Prénom et profession du père :
Eric, directeur de compagnie
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
 
Les jeunes doivent choisir les filières qui correspondent à la demande sur le marché du travail, comme les TIC.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Avec plus de campagnes de sensibilisation et un renforcement des lois.
Nom : Caitlin Jade Venpin
Âge : 18 ans
Adresse : Beau- Bassin
Collège : Dr Maurice Curé State College
Choix de carrière : Mathématiques
Prénom et profession de la mère : Vicky, femme au foyer
Prénom et profession du père : Eric, directeur
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Le gouvernement devrait créer plus d’emplois. On doit aussi encourager les jeunes à choisir une carrière dans un secteur en manque de professionnels, comme celui de l’éducation.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faut plus de campagnes de sensibilisation dans les collèges et donner davantage de pouvoir aux recteurs pour qu’ils prennent les actions nécessaires.  
Nom : Warren Christopher Lam Thuon Mine
Âge :
18 ans
Adresse :
Rose-Hill
Collège :
Mahatma Gandhi Institute
Choix de carrière :
Comptabilité
Prénom et profession de la mère :
Christelle, entrepreneure
Prénom et profession du père :
Jean, comptable financier
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il est un peu normal de ne pas décrocher un emploi tout de suite après ses études. Je pense que plus de compagnies devraient donner du travail aux jeunes après leurs études. Cela leur permettrait d’avoir de l’expérience et les compagnies pourraient faire une sélection des meilleurs candidats par la suite.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faut résoudre ce problème au niveau de l’école. Si l’administration sanctionne sévèrement, cela découragera les élèves à faire n’importe quoi. Les enseignants devraient avoir l’œil et ils ne devraient pas hésiter à rapporter les cas suspects à leur hiérarchie.

ARTS

Nom : Jeremy Alexandre Woomed
Âge :
18 ans
Adresse :
Palma
Collège :
Collège Royal de Curepipe
Prénom et profession de la mère :
Linda, femme au foyer
Prénom du père :
Cliff
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Plus d’efforts de la part du gouvernement pour décourager la prise de drogues.
Nom : Marie Séverine Bénédicte Anthony
Âge :
18 ans
Adresse :
Curepipe
Collège :
Loreto College Port-Louis
Choix de carrière :
Relations internationales
Prénom et profession de la mère :
Vanessa, enseignante
Prénom et profession du père :
Jimmy, agronome
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
En étant ouvert à d’autres opportunités
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
En privilégiant la communication et en mettant l’accent sur les dangers de la drogue.
Nom : Vaishnavi Anjili Sungalee
Âge :
18 ans
Adresse :
Saint-Pierre
Collège :
Dr Maurice Curé State College
Choix de carrière :
Media and Communications
Prénom et profession de la mère :
Davina, secrétaire administrative
Prénom et profession du père :
Dharmarajen, peintre
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
En créant plus d’emplois. La diversification est aussi essentielle.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
À travers des campagnes de sensibilisation.

Nom : Sidarshinee Jeetun
Âge : 18 ans
Adresse :
Terre-Rouge
Collège :
Lady Sushil Ramgoolam SSS
Choix de carrière :
Relations internationales/droit
Prénom et profession de la mère :
Lina, entrepreneure
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut revoir le niveau de l’éducation. Le pays a besoin de créer des leaders. Il faut privilégier les compétitions académiques.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Avec des campagnes de sensibilisation, tout en améliorant la qualité de l’éducation. Les enseignements de Moral Values doivent aussi trouver leur place. Les parents doivent veiller au comportement de leurs enfants.
Nom : Luciano Azor
Âge :
19 ans
Adresse :
Triolet
Collège :
Triolet SSS
Choix de carrière :
Droit
Prénom et profession de la mère :
Farida, cleaner
Prénom et profession du père :
Andrew, maçon
Nom : Olivier Lacaze
Âge :
18 ans
Adresse :
Plaine-Magnien
Collège :
Collège Royal de Port-Louis
Prénom et profession de la mère :
Danylla, pâtissière
Prénom et profession du père :
Desiré, Customs Clerk

L’enfant prodige du collège  Dr James Burty David SSS

Brandon Tan Chin Hian fait la fierté de ses parents boutiquiers qui ont travaillé dur pour qu’il brille dans ses études.

Tous croyaient en lui. Et il ne les a pas déçus. Brandon Tan Chin Hian est ainsi devenu le quatrième lauréat du collège Dr James Burty David SSS, à Bell-Village. Il fait la fierté non seulement de son collège, mais aussi de ses parents boutiquiers qui ont travaillé dur pour que leur fils unique brille. Accompagné de ses parents, Brandon Tan Chin Hian a été accueilli en héros à son arrivée au collège lundi.

Son rêve est de devenir physicien. Ayant décroché sept unités aux examens du School Certificate, il a redoublé d’efforts lors des examens du Higher School Certificate. « Les autres avaient confiance en moi plus que j’en avais en moi-même. Je pensais que la compétition était dure. Être lauréat est venu comme une surprise mais c’est aussi le fruit de mon travail », affirme Brandon Tan Chin Hian.

Même si le fils unique du couple Tan Chin Hian n’était pas un book worm, il trouvait le juste équilibre entre ses études et ce qu’il aime faire, notamment sortir avec des amis. Il compte poursuivre ses études supérieures aux États-Unis ou au Canada.

Aux autres jeunes, il leur fait part de quelques-uns de ses secrets. « Empower yourselves. Travaillez dur. C’est cela la clé de la réussite, mais trouvez aussi du temps pour faire les choses que vous aimez », lance-t-il.

Quant à ses parents, ils sont aux anges depuis la proclamation des résultats. Son père Nicholas ne cache pas sa joie. Sa mère, elle, a du mal à contenir les larmes de joie. « Je l’ai toujours incité à apprendre. Je n’aimais pas qu’il vienne à la tabagie. Je suis devenu boutiquier à cause d’un concours de circonstances. Je suis le dernier de ma génération à l’être. Je rêve d’un avenir plus brillant pour mon fils », espère Nicholas.

Suren Oodit, le recteur, explique qu’il s’attendait à ce que cet enfant prodige fasse honneur au Dr James Burty David SSS. Même son de cloche de Kumar Budloo, enseignant de chimie de Brandon Tan Chin Hian.


Les surprises

La grande star cette année est sans conteste le collège Royal de Port-Louis avec dix lauréats, mais la grande surprise est venue de la SSS Triolet. Luciano Azor fait la fierté de cette institution et de sa localité, la Résidence Mère Teresa, d’où est issu ce garçon très modeste.

À Triolet toujours, Lady Sushil SSS s’est aussi distinguée avec une lauréate, tout comme la James Burty David SSS, le Mahatma Gandhi Institute et le collège John Kennedy.
Autre fait marquant de cette cuvée : pour la première fois, une candidate rodriguaise se retrouve sur la liste nationale. Il s’agit d’Emma Perrine du Rodrigues College. Alors que le collège de Maréchal a pour la première fois produit un lauréat.

Les collèges Lorette de Quatre-Bornes et de Port-Louis font leur come-back sur cette prestigieuse liste avec une boursière chacun. Le collège du Saint-Esprit a eu, pour sa part, deux lauréats.

Performance également remarquée de la Droopnath Ramphul SSS, avec trois lauréates pour cet établissement de Calebasses qui confirme qu’il est désormais dans la cour des grands. Dr Maurice Curé SSS, qui a toujours été de la course, a sauvé la mise avec quatre lauréates.

Le Queen Elizabeth College perpétue la tradition des Queens avec neuf lauréates, mais c’est le collège Royal de Port-Louis qui se taille la part du lion avec dix lauréats, tandis que celui de Curepipe en compte cinq.


TECHNIQUE

Nom : Neelesh Hurril
Âge :
18 ans
Adresse :
Curepipe
Collège :
Collège du Saint-Esprit
Choix de carrière :
Ingénierie
Prénom et profession de la mère :
Babita, Support Officer
Prénom et profession du père :
Preetam, Senior Team Leader
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
L’administration doit être plus vigilante et prendre des sanctions exemplaires contre ceux qui emmènent ces produits illicites au collège.
Nom : Aliya Seelarbokus
Âge :
18 ans
Adresse :
Phœnix
Collège :
Loreto Convent Quatre-Bornes
Choix de carrière :
Nutritionniste
Prénom et profession de la mère :
Riyksana, enseignante au LCQB
Prénom et profession du père :
Hamid, Group Human Resource Manager
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut une relation entre l’industrie et les universités.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
En accentuant les campagnes de sensibilisation sur les méfaits de la drogue.
Nom : Yoann Li Youn Fong
Âge :
18 ans
Adresse :
Baie-du-Tombeau
Collège :
Collège Royal de Port-Louis
Choix de carrière :
Data Science
Prénom et profession de la mère :
Shirley, femme au foyer
Prénom et profession du père :
Tin Fee, commerçant
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Il faut donner plus d’opportunités aux jeunes dans diverses filières pour les encourager à rester au pays. C’est une des raisons pour lesquelles beaucoup d’entre eux partent à l’étranger.

Nom : Chan Siew Lyn Steffi Chan Chu
Âge : 18 ans
Adresse : Baie-du-Tombeau
Collège : Queen Elizabeth College
Choix de carrière : Art culinaire
Prénom et profession de la mère : Ah-Chin, femme au foyer
Prénom et profession du père : Christian, manager
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
En créant plus d’emplois pour les jeunes.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
Il faut plus de sensibilisation et de surveillance à l’école.
Nom : Nuzhah Tarsoo
Âge :
18 ans
Adresse :
Phœnix
Collège :
Queen Elizabeth College
Comment résoudre le problème du chômage parmi les diplômés ?
Combattre la corruption est un moyen.
Comment venir à bout de la drogue dans les collèges ?
En encourageant les jeunes à croire en leurs rêves et à trouver le vrai bonheur.
Nom : Abdul Kareem Elahee Doomun
Adresse :
Quatre-Bornes
Collège :
Collège Royal de Curepipe