Pradeep Roopun : «Pointe Canon demeure un lieu symbolique»

Par Jean-Marie St Cyr O commentaire
Prithivirajsing Roopun

Le 183e anniversaire de l’Abolition de l’esclavage a été commémoré au Monument des Esclaves à Pointe-Canon, Mahébourg, mercredi 31 janvier. Plusieurs dignitaires du pays ont participé à un dépôt de gerbes, notamment les ministres Pradeep Roopun, Eddy Boissezon, Etienne Sinatambou et Stephan Toussaint. Présents également pour l’occasion, Jean-François Chaumière, président du Centre Nelson Mandela et Arnaud Carpooran, président de la Creol Speaking Union.

Selon le ministre Roopun, le Monument des esclaves reste un lieu symbolique lors des activités dans le cadre de l’Abolition de l’esclavage même si c’est la montagne du Morne qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. 

Pour Arnaud Carpooran, la commémoration revêt d’un cachet spécial cette année, car elle s’insère dans le cadre des 50 ans de l’indépendance de Maurice où un regard est jeté sur l’abolition de l’esclavage en 1835 et l’indépendance de Maurice en 1968. Cette commémoration se fait au cours de la première décennie internationale des personnes d’ascendance africaine où les pays sont justement invités à marquer la contribution des esclaves dans leur développement et de reconnaître leurs souffrances.