Taapsee Pannu fait son entrée dans la liste A des vedettes féminines

Par Le Défi Quotidien O commentaire
Taapsee Pannu

2017 a été l’année la plus réussie de la courte carrière de Taapsee Pannu. C’est l'année qui lui a permis de rejoindre la liste A des vedettes féminines de Bollywood.

Pour Taapsee Pannu, 2016 avec Pink semble avoir été le précurseur pour une année encore plus gratifiante. Elle fait son entrée dans la liste A avec Judwaa 2, une autre comédie de David Dhawan qui lui a donné Chasme Buddoor.  Elle en a profité pour acheter un appartement de trois chambres à coucher, à Andheri, quartier chic de Mumbai. Elle meuble ce nid douillet avant d’y habiter, en juin. Toutefois, elle garde le contact avec sa ville natale, Delhi, où elle a rencontré son enseignante préférée. Elle lui enseignait l’anglais. « Ce fut une année satisfaisante, à la fois sur le plan personnel et professionnel. Je suis passée d'un point d'interrogation à des réponses définitives sur la suite de ma carrière. 2017 m'a donnée un sens de direction », exulte l’actrice.

Taapsee, 30 ans, a tourné pour le thriller d'Anubhav Sinha, Mulk, en 27 jours aux côtés de Rishi Kapoor. Elle s’affaire maintenant sur le plateau de Soorma, film biographique du joueur de hockey Sandeep Singh, réalisé par Shaad Ali. Elle partage la vedette avec Diljit Dosanjh qu’elle trouve timide sur le plateau. Sa programmation 2018 comprend également Manmarziyan d'Aanand L Rai, qui marque l'incursion d'Anurag Kashyap dans le genre romantique en tant que cinéaste. « Je n'ai pas vu toute l’œuvre d'Anurag, mais j'ai vraiment apprécié 'Gangs of Wasseypur' (un film en deux parties réalisé, en 2012) même si je ne suis pas fan de ses films sombres qui me dépriment », révèle-t-elle. Enfin, elle rejoint le cinéma régional, un film télougou précisément, en janvier.

Elle fait les éloges de Rishi Kapoor. « J'ai travaillé avec Rishiji dans 'Chashme Baddoor', mais nous n'avions tourné que deux jours ensemble. Je joue sa belle-fille dans 'Mulk'. Malgré son expérience, il est vraiment sérieux dans sa préparation. Il lui a fallu deux heures chaque jour pour le « look » de son personnage. Mais, il débordait toujours d'idées pour le perfectionner », se réjouit Taapsee.

Le film le plus difficile pour elle reste Soorma. Elle a dû s'entraîner dur au hockey pour ce film d’amour intense de deux êtres qui s’aiment et se soutiennent pour connaître la réussite.