[Vidéo] Un collégien retrouvé mort : «Li ti telefonn a swar le 2 février, li ti dir li dan enn bwa vine sers li», raconte sa tante

Par Ledweena Ramasawmy-Mohun O commentaire

Elle n'arrive pas à comprendre comment son neveu - le fils de sa sœur - s'est retrouvé à proximité de l'Ile-aux-Aigrettes car il ne connaissait pas cette région. Devranee Coopan, la tante de Kunal Bundhoo, un collégien de 14 ans retrouvé mort ce dimanche matin, se demande comment son neveu ait pu atterrir à Trou-Mootoo près de l'Ile-aux-Aigrettes. D'autant plus que l'adolescent avait téléphoné à sa fille, vendredi soir 2 février, vers 22 heures. 

«Li ti telefonn à swar vendredi le 2 février, li ti dir li dan enn bwa vine sers li. Letan noune resonne li, portab la ti teigne», a-t-elle confié à TéléPlus ce dimanche 4 février. 

Devranee Coopan dit avoir participé aux battues dans la région depuis samedi matin pour retrouver l'adolescent. Et ce dimanche matin, elle a appris que le corps de son neveu a été repêché près de l'Ile-aux-Aigrettes. Elle dit s'être alors rendue à la National Coast Guard (NCG) de Mahébourg pour s'enquérir de la situation. 

«Il avait le visage boursouflé comme s’il avait reçu un coup de poing», raconte Devranee.

Kunal Bundhoo, un habitant de Cité-La-Ferme, Bambous, était porté manquant depuis vendredi soir. Il s'était rendu ce jour-là dans le Sud du pays pour rendre visite à sa tante. Son corps a été repêché ce dimanche matin par la NCG. Il portait des blessures à la tête. La police n'écarte pas la thèse de «foul play». Une autopsie sera pratiquée pour déterminer la cause du décès de l'adolescent.