Interview

Adrien Lebreton, manager de MPH : «La formation et l’accompagnement des jeunes diplômés doivent être revus»

Adrien Lebreton

La finance, les TIC, le BPO et le tourisme sont des secteurs prometteurs quand il s’agit de faire carrière. Adrien Lebreton, manager de MPH, entreprise internationale spécialisée dans le recrutement, fait un tour d’horizon du marché de l’emploi à Maurice. 

Les résultats du Higher School Certificate (HSC) sont connus depuis la semaine dernière. Quelles études et carrière conseillerez-vous aux jeunes qui ont réussi à leurs études secondaires ?
Les choix d'études après le HSC sont très variés. Le meilleur conseil que nous puissions donner aux jeunes diplômés, c’est de bien choisir leur filière et ensuite de trouver la formation la plus adaptée au parcours qu’ils suivront. Étant une compagnie internationale de recrutement et ayant une antenne à Maurice, MPH rencontre parfois des candidats souhaitant s'intégrer à notre centre de recrutement mauricien tout de suite après le HSC. Nous conseillons à ces candidats de suivre une formation universitaire en RH (ressources humaines) et/ou Sales pendant quelques années et de retenter leur chance après.

Quels sont les secteurs d’emploi porteurs à Maurice ?
Si le secteur financier reste sans aucun doute l’un des plus performants pour l’économie de Maurice, des nouveaux secteurs d’activités s’imposent petit à petit sur le marché mauricien. Certains , notamment l’informatique, la technologie, la communication et bien sûr le tourisme sont en pleine expansion. Ainsi, les formations dans ces domaines sont convoitées à Maurice et demeurent des valeurs sûres. Parallèlement, grâce au développement des sociétés de BPO, certaines formations sont (re)devenues très prometteuses, comme celles dans les ressources humaines. C’est d’ailleurs la raison qui a motivé le choix de MPH, leader international de recrutement d’experts dans les secteurs techniques (oil & gas, nucléaire, télécommunications, défense, etc) de s’implanter à Maurice en 2011 et d’y construire son plus grand centre de head hunting.

Quels sont les postes qui sont toujours recherchés ?
Il existe à Maurice une demande importante pour un éventail de postes nécessitant un niveau de formation plus ou moins élevé. Ainsi, des postes de télé conseillers, de développeurs de Web, digital marketers ou de recruteurs sont en quasi-permanence recherchés. À ce titre, MPH, spécialiste du recrutement dans les secteurs techniques, est aussi continuellement à la recherche de nouveaux talents pour sa branche mauricienne.

Les employeurs déplorent souvent le déséquilibre entre les qualifications et les compétences requises. Votre commentaire ?
Dans certains cas, nous constatons que les qualifications des candidats postulant pour s'intégrer à notre centre de recrutement mauricien ne correspondent pas au niveau d’exigence d’un groupe international de recrutement comme MPH. Fort heureusement, il existe aussi sur le marché de l’emploi mauricien des candidats brillants que nous nous empressons de recruter et former au métier de head hunter. Concernant le déséquilibre entre qualifications et compétences requises, il y a sans doute une réflexion à faire sur la formation et l’accompagnement des jeunes diplômés. Par exemple, chez MPH, lorsque nous embauchons des Head hunters, nous les formons continuellement pour qu’ils s’adaptent sans difficulté aux nombreux changements qui s’opèrent dans le métier du recrutement.

Présente dans 54 pays

MPH est une structure internationale de recrutement spécialisée dans les secteurs de pointe tels que sont l’énergie, l’oil & gas, l’aéronautique, le ferroviaire, les télécommunications, la défense, la construction, le nucléaire et la pharmaceutique. Présente dans 54 pays, la société compte plus de 1 200 collaborateurs à travers le monde. Filiale du groupe Assystem, l’entreprise est présente à Paris, Dubaï, Singapour, Kuala Lampur et Lagos. MPH envisage d’agrandir sa communauté à Maurice.