Economie

Consommation : forte demande pour le naan

By Contact:
naan Plusieurs types de naans sont vendus à travers l’île.

Depuis plusieurs jours, la communauté musulmane observe le carême en marge de l’Eid ul-Fitr. Une période où la consommation de naan augmente considérablement. Le point.

Le naan est l’un des produits les plus consommés pendant le Ramadan. Les musulmans les consomment souvent à l’issue du jeûne. Qui dit hausse de la consommation, dit augmentation de la production. Une réalité qui se traduit sur le chiffre d’affaires. Plusieurs entrepreneurs ont constaté d’ailleurs une amélioration dans leur business. 

« On fait plusieurs livraisons de naans à travers l’île. De nombreux dirigeants des mosquées passent leurs commandes chez nous », précise Muhammad Nizam Moolkeea, directeur de Nizam Moolkeea Co Ltd. « Après l’iftar, les gens optent pour le naan farci au lieu d’un plat de riz et de curry », affirme-t-il. Une porte-parole de l’Hotel Malartic de Curepipe nous apprend qu’il y a une hausse dans les commandes pour le naan au beurre, au bœuf et au fromage. Du coté de la Pâtisserie Nasrullah, plus de 150 naans de différentes variétés (fromage, bœuf, beurré, poulet, feuilleté) sont vendus chaque jour.

« J’ai ma pâtisserie en Angleterre mais pour chaque Ramadan je viens à Maurice pour préparer les naans traditionnels au feu de bois qui sont commercialisés dans mon atelier à Plaine Verte. D’ailleurs nos naans sont disponibles dans plusieurs mosquées », explique Nasrullah Goolam Rassoude, propriétaire de la pâtisserie Nasrullah. Le naan se vend entre Rs 30 et Rs 90 selon le choix du client.