People

Émilie de Marcy Chelin : Miss zéro-déchets

Émilie de Marcy Chelin Dans son petit local à Curepipe, Émilie de Marcy Chelin vend des aliments en vrac et des produits écoresponsables.

Émilie de Marcy Chelin souhaite protéger l’environnement. C’est une mission qui lui tient à cœur et elle a transformé son petit garage à Curepipe en un magasin, le Good Old Thyme. Elle dit non au plastique et aux déchets. Rencontre.

«Que chaque petit changement au quotidien engendre un impact phénoménal de manière positive ou négative pour notre île, pour notre planète. C’est un travail à faire sur nous, sur la façon dont nous réfléchissons, agissons et réagissons », indique Émilie de Marcy Chelin.

À 25 ans, elle prône un retour aux sources, vers une vie simple comme au temps de nos aînés, une vie saine, proche de la nature... sans emballages inutiles, produits chimiques ajoutés ou futilités matérielles.

Cette ancienne étudiante en communication et en événementiel a découvert le concept danois du hygge. « C’est un mode de vie qui consiste à trouver de la joie dans les choses simples de la vie. Profiter de chaque instant, des repas partagés et des interactions conviviales avec les proches. » Séduite et convaincue, elle choisit alors d’adopter elle aussi le mode de vie du peuple le plus heureux du monde.

C’est un mode de vie qui consiste à trouver de la joie dans les choses simples de la vie. Profiter de chaque instant, des repas partagés et des interactions conviviales avec les proches»

Touchée par l’écologie, pendant ses années universitaires, elle intègre le Vélo vert comme stagiaire. « Cette expérience m’a fait prendre conscience que je voulais apporter des solutions pour prendre soin de notre belle île et la rendre plus verte. J’ai donc pris mon envol pour une aventure solitaire. »

Durant cette même période, elle met en place un événement zéro-déchets pour un projet d’université. « J’ai donc fait des heures de recherches sur le zéro-déchets, sur l’alternative au plastique et grâce à ce projet, je suis tombée sur un site Internet qui a été un vrai déclic : Zero Waste Home. »

Good Old Thyme

À partir de ce moment, elle se laisse habiter par l’envie d’un monde meilleur, en commençant par son domicile et son entourage.

« Quelque temps plus tard, il m’est venu l’idée de créer Good Old Thyme en observant le mode de vie des gens. J’ai réalisé que je devais apporter de petits changements dans ma vie et créer une prise de conscience autour de ce problème », confie-t-elle.

Good Old Thyme existe depuis deux ans. Au début, elle commercialise quatre produits et quelques jarres. Actuellement, elle en propose une trentaine à plus de 200 clients.

« En plus du vrac, je souhaitais apporter des alternatives au quotidien de tout un chacun. J’ai donc ajouté une sélection de produits écoresponsables à ma sélection de produits en vrac. Aujourd’hui, Good Old Thyme est plus qu’une entreprise, c’est un retour au bon vieux temps, vers une vie plus simple. »

Ma mission est de diminuer l’utilisation du plastique à Maurice, de sensibiliser les gens et de les aider à changer leurs habitudes pour une vie sans plastique»

Elle se réveille chaque matin avec l’envie d’œuvrer pour un monde meilleur et plus vert. « Au fil des années, nous avons perdu cette simplicité et cette authenticité qui nous habitaient. Nous sommes devenus des consommateurs impulsifs et axés sur l’immédiat. Nous voulons tout, tout de suite. Nous avons perdu la créativité et l’envie de faire nous-mêmes les choses. Nous laissons la technologie envahir notre quotidien et sommes axés davantage sur le virtuel que sur la réalité qui nous entoure. Depuis quelques années, j’observe le style de vie des gens et je me suis rendu compte qu’il était essentiel de créer une prise de conscience autour du plastique. »

À travers Good Old Thyme, elle veut minimiser l’empreinte de notre petite île paradisiaque, simplifier la vie quotidienne des personnes en offrant des alternatives au plastique.

« Nous encourageons les clients à apporter leurs propres contenants, sacs en tissus pour faire leurs courses sans aucune culpabilité. La meilleure partie de l’achat en vrac, c’est que vous pouvez choisir le volume dont vous avez besoin et si vous l’aimez, vous pouvez venir pour le remplir à nouveau. »

Elle propose une sélection de produits alimentaires secs : quinoa tricolore organique, graines de chia organique, du granola au miel et à l’avoine, des amandes californiennes, entre autres, en vrac, sans emballage.

Elle vend également des produits écoresponsables, afin de simplifier le quotidien de tout un chacun : des brosses à dents organiques en bambou, des lingettes démaquillantes organiques, réutilisables et lavables, des pailles en inox, des pailles naturelles en blé, des savons végétaliens, dont certains sont fabriqués par des Mauriciens.

« Ma mission est de diminuer l’utilisation du plastique à Maurice, de sensibiliser les gens et de les aider à changer leurs habitudes pour une vie sans plastique. Chaque jour, j’apporte une pierre à l’édifice pour un monde sans déchets », fait-elle ressortir.

Related Article