Xplik ou K

Infrastructures : le système de tout-à-l’égout de Vallée-des-Prêtres montré du doigt

Infrastructures

« Ramenez-nous à l’ancien système. Au moins, nous n’avions pas à circuler dans des eaux malpropres. » Tel est le sentiment de certains habitants de Vallée-des-Prêtres après avoir constaté, une fois de plus, l’échec du système de tout-à-l’égout.

«Casse-goune », l’arrêt d’autobus de La Croisée Cité La Cure; l’atelier de mécanicien à Ancienne École ; la boutique Kumar, le salon de coiffure, le centre social... Tous ces lieux se trouvent sur la rue Bernardin de Saint-Pierre, à Vallée-des-Prêtres, et à chacun de ces endroits, il y a une bouche d’égoût. Et chacune d’entre elles débordent quand la pluie tombe à verse. Les habitants de la localité, excédés, se demandent à quoi sert le système de tout-à-l’égout s’ils doivent circuler dans des eaux malpropres à chaque fois qu’il pleut.

« On préférait l’ancien système, où tout le monde avait un puits d’absorption. La rue était propre, il n’y avait pas de système de tout-à-l’égout. Aujourd’hui, il y a eu tout ce développement, mais on patauge dans des eaux immondes », peste Rakesh, un habitant de la région.

La situation est particulièrement pénible pour les piétons, les motocyclistes et les usagers du transport en commun. À l’arrêt d’autobus, près du garage du mécanicien, lieu dit Ancienne École, ce que subissent ceux qui vont travailler ou les écoliers est tout simplement affreux, dit-il. « On se fait éclabousser par les voitures qui passent et il faut qu’on reste avec ces vêtements souillés toute une journée ! » se lamente Vaniah.

Neeta, une ouvrière, relate le calvaire qu’elle vit chez elle : « C’est dégoûtant ! Toutes ces eaux sales débordent dans ma cour et dans la rue. Vivement l’ancien système des puits d’absorption. On était tranquille. Certains habitants ont soumis une demande à la Wastewater Management Authority (WMA) pour être déconnectés du réseau. Ils préfèrent l’ancien système », dit-elle.

L’an dernier déjà, ce problème avait été évoqué dans les colonnes d’Xplik ou K. Le sujet avait soulevé un tollé auprès des élus (députés et conseillers municipaux). Ces derniers assuraient que « ce problème était chose du passé et avait été réglé depuis longtemps ».

Notre rédaction a sollicité un commentaire de la direction de la WMA, depuis le 7 février dernier. La secrétaire nous a indiqué que le directeur de l’organisme était indisponible étant pris dans une réunion importante. Elle a pris note de notre souhait de s’entretenir avec lui. Elle a aussi promis d’informer les inspecteurs pour qu’ils se rendent sur les lieux.

Des travaux à n’en plus finir

Des travaux de connexion au réseau du tout-à-l’égout se poursuivent et de nombreuses familles n’ont d’autre choix que d’être connectées. L’entrepreneur des travaux est sur place tous les matins, ses ouvriers arpentent la rue Bernardin de Saint-Pierre qui est la seule voie qui traverse cette partie de Vallée-des-Prêtres. « On ne sait plus quand les travaux s’achèveront. La route devrait être asphaltée à la fin des travaux. Or le chantier traine depuis une éternité », soupire Ritesh, un taximan de la localité.