Bollywood

Pad Man (Akshay Kumar) : Rs 400,5 millions en 3 jours

Pad Man a eu droit a un démarrage décent, le 9 février avec Rs 102,6 millions de recettes pour la première diffusion. Au cours du premier week-end en Inde, il a fait Rs 400,5 millions, notamment Rs 136,8 millions samedi et Rs 161,1 millions dimanche. À l’étranger, Pad Man a terminé son premier week-end avec Rs 148,4 millions.

Le parcours de Pad Man nous fait penser à Airlift, autre film d'Akshay sorti deux ans de cela. Ce film, qui avait fait son entrée au Club de Milliardaires, avait enregistré des recettes similaires pour les trois premiers jours en Inde – Rs  443 millions.  

Une séance spéciale organisée par un collège

Pad Man n’a pas d’opposition pendant une semaine, car Aiyaary sortira ce vendredi. Le collège Miranda House a organisé Transcending Taboos, un événement pour conscientiser les gens sur l’hygiène féminine. Pour l’occasion, il y a eu une séance spéciale de Pad Man à l’intention de ses étudiants, enseignants et staff. Ensuite, ils ont parlé des règles – un sujet tabou jusqu’à tout récemment. Les différents intervenants ont parlé du fait que la menstruation est une chose naturelle qui ne devrait pas être considérée comme un tabou. Les étudiants sont confiants que le changement viendra. Ils tenaient des pancartes et ils ont parlé de l’hygiène féminine pendant les intervalles. L’administration du collège avait loué une salle de cinéma entière à Old Delhi pour cet événement. « Le collège Miranda House est fier de célébrer la Femme et ses droits de vivre avec dignité », a fait ressortir Pratibha Jolly, la principale du collège. Akshay Kumar et son film ont eu le mérite de lever le voile sur le tabou de l’hygiène menstruelle en Inde.

Les autorités du collège attendaient le réalisateur R Balki et le véritable Pad Man, Arunachalam Muruganantham, mais ils n’ont pas pu faire le déplacement à cause de leur emploi du temps très chargé.

Des séances réservées aux femmes

Akshay Kumar et Twinkle Khanna ont multiplié leurs efforts pour éliminer la stigmatisation des règles. Les cinéastes ont approché des chaînes multiplexes pour tenir des séances réservées aux femmes. En effet, depuis la semaine dernière, les salles de cinéma de PVR tiennent des séances où ne sont admises que les femmes à un prix spécial à Mumbai, Delhi, Bengaluru, Kolkata et Hyderabad. Akshay Kumar a déclaré qu’il souhaitait que son film touche toutes les femmes indiennes.

«Pad Man» déjà dans la zone de profitabilité

Pad Man est resté stable lundi avec des recettes de Rs 58,7 millions. Après quatre jours en Inde, les recettes s’élèvent à Rs 459,2 millions. Le film se trouve déjà dans la zone de profitabilité. Il a été tourné avec un budget relativement bas de Rs 200 millions. Cet investissement de différentes sources (satellitaire, numérique, musique etc.) avait déjà été couvert avant même la sortie du film. Le film a été très profitable pour ses producteurs.


Arunachalam Muruganantham : «J’ai pleuré quand j’ai vu Akshay Kumar dans ma peau à l’écran»

Arunachalam Muruganantham

Le vrai Pad Man, Arunachalam Muruganantham a vu son bio-pic Pad Man, le 7 février. Cela a été une expérience inoubliable pour lui. « J’ai vu toute ma vie et mes luttes qui défilaient devant moi. Je ne pouvais espérer un meilleur film sur ma vie et mon combat  », a-t-il déclaré. Arunachalam Muruganantham est très satisfait de la façon, dont le film a été tourné. Pour lui, c’est 80 % de son histoire. « Akshay Kumar a fait vivre mon personnage avec tant de chaleur, d’humour et de délicatesse. J’ai pleuré quand j’ai vu Akshay Kumar dans ma peau à l’écran », a indiqué l’activiste social. Arunachalam Muruganantham ne regarde pas les films en général. Le dernier film qu’il a vu était Sholay, en 1975.

En regardant Pad Man, il n’a pu s’empêcher de penser à ses parents qui auraient été fiers de lui, s’ils étaient en vie.